3 cocktails faciles, pétillants et savoureux

3 cocktails faciles, pétillants et savoureux

"

Lorsque l’on entend le mot cocktail, on pense presque toujours à une association d’alcools plus ou moins forts. Il existe pourtant de nombreuses recettes à base de crémants qui rendent les recettes bien plus douces et des arômes plus subtils. À l’approche de l’été, je vous propose quelques idées de recettes simples et que vous pourrez facilement réaliser chez vous avec le crémant de Bourgogne Valenger, un crémant élaboré avec soin en Bourgogne.

Le Negroni Sbagliatio Burgundy twisted

Petite histoire du cocktail qui tire son nom sbagliato de l’italien raté ; En effet, dans les années 70 à Milan, un barman se trompa et ajouta du mousseux italien en lieu et place du gin. A la manière de la tarte Tatin, il s’agit là d’une belle recette qui vit le jour par erreur. Je vous propose de la revisiter à la mode bourguignonne mais en la laissant tout aussi pétillante. La fraîcheur fruitée du crément Valenger viendra contrebalancer l’amertume du Campari.

•2,5 cl de Campari ou autre bitter italien
•2,5 cl de vermouth rouge (Martini, Punt E Mes, Carpano…)
•2,5 cl de Crémant de Bourgogne Valenger
•½ tranche d’orange
•1 zeste de citron pour le garnish

Dans un verre à fond plat épais type whisky ou old fashioned, placez quatre ou cinq gros glaçons puis mettez directement les ingrédients les uns après les autres.
Terminez délicatement par le crémant afin de ne pas trop faire de mousse.
Prenez une cuillère à café et tournez-la très doucement dans le verre afin de mélanger les ingrédients entre eux sans faire mousser.
Ajoutez directement dans le verre la tranche d’orange afin qu’elle s’infuse tout au long de votre dégustation. Vous pourrez la manger à la fin.
Enfin, petite touche finale : découpez un zeste dans un citron épais de préférence bio puis pincez-le légèrement au-dessus du verre afin que ses arômes se déposent dans le cocktail et sur les parois du verre.
Si vous êtes comme moi, un amateur de ce cocktail à l’histoire riche, découpez une orange en pleine saison en plusieurs demi tranches et mettez-les au congélateur. Vous pourrez ainsi avoir facilement et tout au long de l’année des tranches qui serviront également de glaçon.

Ange et Démon

Voici un cocktail très doux qui vous réservera quelques surprises une fois la subtilité du début de bouche passée. A réaliser au shaker absolument !

•8 cl de jus de fraise
•Un trait de Crémant de Bourgogne Valenger
•0,5 cl de citron
•Quelques tranches de gingembre
•Une micro pincée de piment d’Espelette
•3 feuilles de menthe
•1 ou 2 fraises entières pour le verre

Commencez par écraser le gingembre au fond du shaker afin d’en extraire un peu de jus mais pas trop.
Ajoutez généreusement des glaçons puis la fraise et une pincée de piment d’Espelette ainsi que le jus de citron (allons-y doucement avec le citron, mieux vaux moins que trop).
Shakez vivement pendant 15 à 20 secondes.
Laissez reposer quelques minutes afin que la fraise s’imprègne du gingembre.
Versez en filtrant dans un verre à pied afin d’éliminer les résidus de gingembre.
Versez délicatement par-dessus, un trait de crémant qui va venir contrebalancer le sucre de la fraise et donner un côté tonic au cocktail.
Tapez dans votre main les feuilles de menthe afin de révéler les arômes plus intensément.
Placez-les dans le verre avec une ou deux fraises entières et dégustez !
Vous verrez. L’attaque est très douce, puis la sensation de fraîcheur du gingembre arrive rapidement, mêlée à la chaleur du piment. Vous aurez la sensation bluffante de retrouver de la vodka dans le verre, or, le seul élément alcoolisé étant le crémant Valenger.

Le Spritz des vignes

Doit-on encore présenter ce cocktail emblématique qui fait fureur un peu partout dans le monde ? Voici un autre cocktail qui fût créé en Italie et plus précisément à Venise à l’époque où la cité était envahie par les autrichiens au XIXème siècle. Afin d’adoucir les vins italiens qu’ils trouvaient un peu trop corsés, les soldats demandèrent littéralement d’asperger (spritz) les vins avec de l’eau gazeuse. Fort heureusement, pas besoin d’adoucir le crémant Valenger mais ce dernier va apporter de subtiles notes végétales dans le tourbillon italien.

•3 cl d’Aperol ou de Campari si vous préférez plus d’amertume
•5 cl de Crémant de Bourgogne Valenger
•1 trait d’eau gazeuse
•Quelques raisins à la période des vendanges

Dans un verre à pied type verre à vin, remplissez au maximum de glaçons puis versez d’abord l’Aperol ou le Campari puis le crémant.
Ajoutez à la fin un trait d’eau pétillante.
Avec une grande cuillère, tournez légèrement les glaçons dans le verre.
Lors la saison des vendanges, ajoutez le jus filtré de quelques raisins blancs bien sucrés fraîchement écrasés et ajoutez deux ou trois autres raisins entiers préalablement congelés à la place de quelques glaçons.
Ce petit twist vous fera redécouvrir une nouvelle facette de ce cocktail emblématique.

Publié , par God Bless Bacchus