A la découverte du Vinho Verde

A la découverte du Vinho Verde

Vous ne pouvez pas partir au Portugal cette année ? Qu’à cela ne tienne, il viendra à vous, avec légèreté et fraîcheur sous forme liquide dans une belle bouteille affûtée. J’ai choisi pour vous le Vinho Verde !

Un pays, des vins

Le Portugal est petit en taille, mais grand en vins. Du nord au sud, se succèdent les régions viticoles aux profils bien différents (voir notre article : Les Vins secs du Portugal). Aujourd’hui, on s’envole au nord ouest, dans la région du Vinho Verde qui fait des vins à l’image de son climat : frais et verdoyant avec des notes atlantiques caractéristiques. La région est nichée entre montagnes et rivières surplombant l’océan.

Douro VS Vinho Verde

La région du Vinho Verde est tout au nord du pays, adjacente à la région Douro qui fait les légendaires portos. Toutes deux vallonnées, elles ne pourraient cependant pas faire des vins plus différents ! Alors que le Douro est connu pour ses rouges opulents et sucrés, longs à maturer, du côté de l’océan on trouve une grande majorité de blancs, tranchants, frais et légers bus très jeunes. Serait-ce la raison de son nom ?

Vins Verts ?

Vinho Verde signifie “Vin Vert”, c’est le nom de l’appellation d’origine protégée (1973). Un nom qui lui va si bien qu’on voudrait l’attribuer à la nature luxuriante, ou aux reflets verts du vin. En réalité, c’est que les raisins sont vendangés très tôt, parfois même verts et que le vin est mis en bouteille et commercialisé rapidement. Un peu comme les vins Beaujolais primeurs chez nous.

Ces dix dernières années, les vins ont bien changé, ils ont gagné en complexité et qualité. Certains vieillissent même bien, notamment ceux avec le cépage Alvarinho. Le vignoble a connu un renouveau avec la nouvelle génération de vignerons qui n’hésitent pas à expérimenter et à s’engager dans des démarches éco-responsables.

Des vignes dans les arbres

La culture de la vigne dans le Vinho Verde est très ancienne, on en trouve des traces chez les romains au premier siècle avant JC. Mais, la région fertile est d’abord destinée à la culture des céréales et des fruits, la vigne a pris la place qu’elle a trouvé : au dessus des cultures, attachée aux arbres, aux murs, en pergolas. Aujourd’hui, ces méthodes restent pour le folklore et la vigne est plantée avec des méthodes classiques, plus faciles pour le vigneron !

Légèrement pétillant ?

De par leur mise en bouteille jeune, les vins blancs de Vinho Verde étaient naturellement pétillants. Leur style me fait généralement penser aux vins de bords de mers que sont le muscadet et le Picpoul de Pinet : salinité, légèreté, minéralité et parfois légèrement frizzante.

L’effervescence n’étant pas un signe révélateur de qualité, on a un temps remplacé cet caractéristique naturelle par une injection de CO2, une technique qui ne se pratique presque plus aujourd’hui au profit de vins plus construits et de garde.

Une des plus grandes appellations en blanc

Le Vinho Verde est surtout constitué de vins blancs aux profils légers et frais (85%). Des vins qui vont très bien avec le poisson, ce n’est donc sûrement pas un hasard s’il fait partie des premiers vins portugais exportés… grâce aux bateaux emplis de morues gorgées de sel ! Un accord océanique qui marche toujours très bien.

On y compte plus de 2000 marques de vins, 19 000 cultivateurs de raisins et 6 cépages autochtones blancs. De quoi apporter beaucoup de diversités aux vins. Le terroir de granit est le fil directeur de la fraîcheur, tout comme la proximité de nombreuses rivières qui délimitent les différentes sous régions. Au nord la plus connue, Moncao e Melgaço, avec une majorité de Alvarinho, au centre Lima, Cavado et Ave avec une majorité de Loureiro et au sud Sousa et le cépage Avesso.

Les vins sont des vins d’assemblages, et une cuvée traditionnelle contient 60% de Loureiro, 20% d’Arinto et 20% de Trajadura. On retrouve un mélange de notes d’agrumes, des parfums floraux et des fruits blancs (pommes, poires et pêches). Le vin rafraîchissant par excellence !

Quelques belles bouteilles conseillées par mon ami journaliste, portugais Andre Ribeirinho :

•Casa de Vilacetinho Avesso : une des plus anciennes maisons de Vinho Verde, qui parie sur le cépage Avesso, une alternative à l’Alvarinho
•Quinta do Ameal : un domaine bio récemment acheté par Esporão. Ils sont connus pour faire de grands vins avec le cépage Loureiro
•Pequenos Rebentos : Márcio Lopes est l’un des meilleurs jeune vigneron du Portugal. Il combine tradition et modernité pour faire certains des plus grands vins de la région.