Au Père Louis : vins de vignerons, quinquina et petits plats

Au Père Louis : vins de vignerons, quinquina et petits plats

Classé aux Monuments Historiques, le Père Louis est une institution toulousaine. Mais c’est surtout un bar à vins (et à quinquina) authentique qui entame un nouveau chapitre de sa longue histoire. Vignerons indépendants, cuvées d’exception et cuisine de terroir au menu.

La devanture Au Père Louis
La devanture Au Père Louis

Midi. La cloche a sonné. Cela signifie qu’il est l’heure de s’attabler au Père Louis. L’historique bar à vins et à quinquina toulousain perpétue sa tradition et réaffirme haut et fort que le déjeuner, c’est sacré ! Et intemporel à l’image de cet estaminet de quartier avec ses tonneaux et boiseries d’antan.

L'intérieur authentique d'Au Père Louis
L'intérieur authentique d'Au Père Louis

Le Café Procope toulousain

Car c’est d’Histoire que parle le Père Louis. Fondé en 1889 par Louis Dageant, marchand de vins, l’incontournable bar de la Rue des Tourneurs est classé aux Monuments Historiques de la ville depuis 1993. Pour “sa qualité architecturale et comme lieu de mémoire pour les Toulousains”. Car habitué ou non des légendaires tonneaux de bois sur lesquels on s’accoude et s’attarde, chaque toulousain connait le Père Louis, au moins de nom, pour son décor rustique et son ambiance atypique et authentique.
Porté par des figures locales, la famille Delprat, Jany Cazac, et dernièrement Patrick Mistou, le Père Louis est un peu le “Café Procope” toulousain selon “L'Auta : que bufo un cop cado més”, la revue de la Société Les Toulousains de Toulouse et Amis du Vieux Toulouse, et il traverse les siècles et les décennies sans changer ou presque.

Les vins Rhône / Loire proposés par Au Père Louis
Les vins Rhône / Loire proposés par Au Père Louis

Une nouvelle ère

Si les légendaires tonneaux du marchand de vin et les peintures des ponts toulousains par Paul Alméric (qui payait ses consommations en toiles dit-on) perdurent, le Père Louis a ouvert un nouveau chapitre de son histoire fin 2022. Repris par un quatuor d’associés (Bastien Vayssiere, Frédéric Marty, Melchior De Buchet et Laurent Granier) connus dans le milieu de la restauration toulousaine, le bar à vins a été subtilement rénové par l’architecte Cécilia Febrer avec un mot d’ordre “changer le moins de choses possibles”, comme dans la salle du bas, classée. En haut, une grande table en marbre signée Knoll accueille assiettes, soupières et carafes en cristal chinées et dialogue avec les vitraux restaurés qui ont défini le code couleur. Les tables bistrot, les banquettes en velours, les tapisseries et les appliques vintage complètent le propos résolument rétro, twisté par un bar contemporain, et dessinent une ambiance délicieusement surannée.

Le bar Au Père Louis
Le bar Au Père Louis

Œuf meurette, bavette et omelette aux cèpes

Rétro aussi ou en tout cas à l’ancienne, la cuisine est toujours franchement franchouillarde et les classiques du Père Louis sont toujours là. Au menu : de solides cassoulets et pâtés en croûte, de tendres pièces du boucher et de robustes gratins dauphinois, de la triperie et des ris (à l’ancienne) et le cèpe en invité d’honneur permanent. Le roi des champignons se décline ici généreusement dans l’incontournable omelette aux cèpes ou encore en croquettes, tartines et poêlées. Et on peut d’ailleurs acheter des conserves de cèpes récoltés en Languedoc et conservés à l’huile et du foie gras à la coupe. Le bien-manger au Père Louis mise sur les produits du terroir, les producteurs locaux et le circuit court.

En attendant de pouvoir déguster ces délicieux plats, voici les recettes de Toutlevin :
- Cassoulet
- Pâté de canard en croûte
- Gratin dauphinois
- Ris de veau à la crème, champignons et purée de panais à la vanille
- Nos recettes de foie gras et à base de foie gras

Les bons petits plats à déguster Au Père Louis
Les bons petits plats à déguster Au Père Louis

Vignerons indépendants et grands crus

Venons-en à l’essentiel dans un bar à vins : la carte des vins, supervisée par le directeur du restaurant, Pierre Colin, sacré meilleur sommelier de France par le guide Gault et Millau en 2015 et ancien sommelier de l’étoilé Michel Sarran.
Au Père Louis, le parti pris est simple : choisir un vigneron indépendant par région et proposer toute sa gamme pour mieux raconter l’histoire et la démarche du domaine. La Famille Laplace pour le Sud-Ouest, le Domaine des 2 Anes en Languedoc, le Château del Rey en Roussillon, David Reynaud en Côtes du Rhône Septentrionales et le Domaine Lou Devet pour les Septentrionales, Les Athlètes du Vin côté Loire, les domaines Chardigny et Chagarnier en Bourgogne

Les vins au verre Au Père Louis
Les vins au verre Au Père Louis

Le bistrot propose aussi une carte plus élitiste de grands crus, Château Rayas par exemple, mais avec l’objectif de proposer des prix raisonnables sur ces vins d’exception. De grands ou petits crus pour parfaire le voyage dans le temps et dans les vignobles, et sublimer les spécialités culinaires au bon goût d’antan du Père Louis. Sans oublier d’emporter sa bouteille de quinquina à l’effigie d’un des plus vieux bars à vins toulousain.

Crédit photos : Au Père Louis

Publié , par Alexandra Foissac