Cépages méconnus : le Pinotage

Cépages méconnus : le Pinotage

Terre de nature sauvage, l’Afrique du Sud passe de plages de sable fin dominées par des falaises rocheuses à des savanes arides et vastes forêts. Un écosystème extraordinaire qui côtoie des vignobles luxuriants mais un seul cépage autochtone, le Pinotage. Cette variété, qui recouvre environ 6000 hectares de superficie, n’existe pourtant que depuis un peu moins d’un siècle.

Un croisement à la personnalité affirmée

Elle est un croisement entre le Pinot Noir, emblématique en Bourgogne, et le Cinsault, incontournable sur le bassin méditerranéen. Son nom est d’ailleurs une contraction de Pinot et d’Hermitage, l’appellation du Cinsault ici.
C’est Abraham Perold, chercheur à l’université de Stellenbosch, qui a eu l’ingénieuse idée de réunir ces deux espèces en 1925. Il avait alors pour objectif de profiter de la finesse organoleptique de la première et de la grande capacité de productivité de la seconde dans des vins élaborés au sein du chaleureux climat sud-africain. Mais il a en réalité créé un cépage à la personnalité propre.

S’il a connu de nombreux rebondissements au cours de son histoire, ne faisant pas toujours l’unanimité et délivrant des cuvées de piètre qualité pendant longtemps, le Pinotage profite désormais d’une véritable renaissance. Il a gagné du terrain ces dernières années, notamment dans les parcelles plantées de bush vines, des vignes en gobelet typiques de l’Afrique du Sud et obligatoirement vendangées à la main. Et ce n’est pas son seul fait d’arme puisqu’il s’est exporté dans quelques autres régions viticoles du Nouveau-Monde. Ne soyez donc pas surpris de déguster des productions confidentielles originaires des États-Unis, du Brésil, ou encore de la Nouvelle-Zélande.

A la dégustation

Qu’il soit travaillé en monocépage ou en assemblage, il laisse toujours percevoir sa renversante personnalité. De manière générale, il partage au nez de jolis parfums de fruits rouges et d’autres, plus puissants, de fruits noirs. La mûre rencontre la cerise noire dans un ensemble relevé par des fragrances d’épices et de menthe. Extrêmement aromatique, il associe touches poivrées et fumées avec volupté, et peut évoluer avec les années sur des notes de tabac blond qui ne vous laisseront pas indifférents.

Il est réputé pour ses vins rouges corpulents élevés en fûts de chêne qui résistent aisément à l’épreuve du temps. Il les crée seul ou en compagnie d’autres cépages, parmi lesquels le Cabernet Sauvignon, le Merlot et la Shiraz. On l’appelle alors Cape Blend soit assemblage du Cap. Mais il a bien d’autres atouts. Il propose également des vins rosés au fruité extraordinaire, des vins fortifiés qui font penser aux célèbres Portos… Et le Cap Classique, aussi surnommé Champagne sud-africain. Il suit la méthode champenoise de la prise de mousse en bouteille et un long vieillissement sur lattes pour un résultat d’une extrême délicatesse.

Et on le boit avec…

Il peut, selon ses diverses formes, accompagner de nombreux mets. Intéressons-nous en particulier à sa version rouge, la plus courante. Il est un allié de choix des viandes rouges grillées au barbecue, une spécialité d’Afrique du Sud. Le pays possède aussi dans sa cuisine des influences venues d’Asie, et plus précisément d’Inde. Grâce à ses notes épicées naturelles, le Pinotage fait écho à leurs saveurs explosives. Toutefois, si vous souhaitez découvrir un mariage local et gourmand, misez sur le Bobotie, le plat national. Il s’agit d’un hachis de viande à base de bœuf, d’agneau ou même d’autruche auquel on ajoute des fruits secs, un peu de chutney et des épices telles que le curry et le curcuma. Le tout est surmonté d’un mélange d’œufs et de lait pour encore plus d’onctuosité en bouche. Authentique, succulent et du plus bel effet avec du Pinotage.

Publié , par Marie Lallemand