Cépages nobles : le Sauvignon Blanc

Cépages nobles : le Sauvignon Blanc

Producteur de vins blancs d’une grande diversité de Bordeaux à l’Australie, le Sauvignon Blanc a réussi à conquérir de nombreux vignobles aux quatre coins de la planète. Apprenez tout de ce cépage aromatique au caractère toujours séducteur.

Un cépage célèbre à l’international

Il est un parent du Savagnin, à l’instar d’une autre variété réputée, le Chenin Blanc. Après des débuts remarqués dans le bordelais et la Vallée de la Loire, où il illumine tout particulièrement l’appellation Sancerre, il s’est peu à peu étendu, s’exportant dans des contrées lointaines.
Il est aujourd’hui l’un des cépages les plus plantés au monde, recouvrant les terroirs de Nouvelle-Zélande, d’Afrique du Sud, d’Argentine, d’Allemagne, ou encore des Etats-Unis. On en trouve des traces en France dès 1736. S’il s’épanouit dans des climats tempérés, il peut aussi se développer avec plus de chaleur. Une capacité d’adaptation qui explique son succès à l’international. Les sols composés de calcaires sont son terrain de jeu de prédilection et lui permettent de délivrer de jolies notes minérales. Les vignerons qui choisissent de le cultiver apprécient sa vigueur mais se méfient de la pourriture grise à laquelle il est sensible. Toutefois, dans des conditions favorables, ils sont tous deux à l’origine de vins blancs liquoreux d’exception.

Des vins blancs secs ou doux complexes

Le Sauvignon Blanc est un cépage flexible, vinifié seul ou en assemblage, qui façonne de formidables blancs secs empreints de vivacité. Quand il évolue au sein de climats frais, il se distingue par son bouquet végétal et fruité qui associe des fragrances de buis, d’agrumes, de groseille et de rhubarbe. A cela s’ajoutent des touches florales et minérales, mais aussi boisées parfois. Cette variété possède une acidité naturelle que l’on retrouve à travers toutes ses cuvées. Ici, elle offre des nectars vifs, tendres et parfumés à savourer dans leur jeunesse, comme des cuvées structurées à attendre quelques années. Lorsqu’il profite de températures plus clémentes, il perd légèrement de sa fraîcheur mais devient plus opulent. Les vignerons le récoltent juste avant sa maturité afin de préserver un équilibre délicat et d’éviter trop de lourdeur. En découlent des crus intéressants dominés par des arômes herbacés. Parfois légers, parfois plus charpentés, souvent onctueux et intenses.

Les amateurs de vins blancs liquoreux le savent, ils doivent beaucoup au Sauvignon Blanc. En effet, il est l’un des cépages emblématiques de Sauternes, appellation reine de ce type de flacons, avec le Sémillon. Il apporte à nouveau son acidité naturelle et son fruité, en plus de saveurs de fruits exotiques dans un ensemble puissant.

On le boit avec…

Du fait de la diversité de profils élaborés, il peut accompagner une multitude de délices. Les blancs secs issus de climats frais sont des alliés de taille des fruits de mer et du poisson grâce à leur minéralité affirmée. Mais ce n’est pas leur seul atout. Ils subliment des mets aussi simples que délicieux tels que des légumes verts, des terrines et des fromages de chèvre plus ou moins affinés. Ceux venus du Nouveau Monde soulignent la finesse de la volaille et allègent la sauce crémeuse qui est souvent servie avec elle. Ils sont aussi du plus bel effet avec des plats épicés aux accents asiatiques. Côté blancs doux, vous avez l’embarras du choix. Les épicuriens connaissent déjà l’accord classique avec le foie gras qui n’a plus à faire ses preuves. Ils proposent également des alliances jouant sur le contraste avec des fromages à pâte persillée, le Roquefort en tête. Et ils sont succulents avec des desserts faisant la part belle aux fruits, sa pointe de vivacité empêchant de saturer le palais en fin de repas.

Publié , par Marie Lallemand
Mise à jour effectuée