Certification Terra Vitis : épisode 9 de la websérie Toutlevin

Certification Terra Vitis : épisode 9 de la websérie Toutlevin

Toutlevin et sa rédactrice en chef Charlotte Dominique vous emmènent en Champagne, à Celles-sur-Ource, terroir cher à de nombreux domaines familiaux. Partez à la rencontre d’Arthur Fumey, responsable du domaine Fumey Tassin, situé au cœur du vignoble champenois. Certifié Terra Vitis depuis 2018, sur conseil de la Chambre d’Agriculture, voyez comment les propriétaires du domaine valorisent leurs acquis et mettent en place de nouvelles pratiques durables.

Au micro de Toutlevin, Arthur Fumey présente 3 pratiques issues de la démarche Terra Vitis.

Travailler le sol

Quand Arthur Fumey arrive sur le domaine en 2012, il déplore un désherbage chimique très important et décide de tout arrêter. Le travail du sol mécanique le remplace : des améliorations majeures sont vite observées sur la biodiversité et la vie des sols.
Pour obtenir des raisins sains, un sol fertile s'avère en effet indispensable. Sans vers de terre, sans une vie bactérienne ou microbienne, les sols devenus plus compacts ne peuvent se renouveler. La vigne n’a plus de quoi se nourrir et ne parvient plus à extraire les éléments minéraux dont elle a besoin.

Privilégier des fournisseurs locaux

La certification Terra Vitis recommande de faire appel à des fournisseurs locaux, non seulement pour encourager l’économie régionale, mais pour diminuer l’empreinte carbone.
C’est ainsi que les étiquettes de leurs bouteilles de vin et les piquets de vignes proviennent de Bar-sur-Aube, à environ 30 km. Une affaire de bon sens nous confie Arthur Fumey.

Favoriser un écosystème durable

Le domaine a initié une démarche d’agroforesterie : les arbres et la vigne cohabitent sur une même parcelle, créant un vrai cercle vertueux au cœur du vignoble. Si les apports sont nombreux, retenons surtout que cette technique permet de fertiliser les sols, de garantir une qualité et une quantité d’eau suffisante et d’offrir un habitat pour la biodiversité.
Ce sont les racines des arbres, implantées en profondeur, qui altèrent la roche mère et favorisent des sols vivants et aérés. Et c’est en transpirant que les arbres procurent encore fraicheur et humidité à la vigne. Voilà de quoi améliorer la biodiversité et restaurer une logique écologique !

Terra Vitis soumet également aux vignerons certifiés quelques axes de progression, sous forme de modules personnalisés. Libre à eux ensuite de choisir le ou les plus pertinents pour aller plus loin dans leur démarche C’est ainsi que le domaine s’est tourné vers un traitement naturel pour remplacer les traitements anti-pourriture traditionnels : désormais, c’est une poudre de silice, d’argile et de talc qui est utilisée pour lutter contre le botrytis (pourriture grise provoqué par un champignon, pour en savoir plus : Le Botrytis de la vigne, grâce à un tracteur équipé d’une poudreuse, qui souffle le mélange naturel de façon uniforme dans les rangs.

Pour Arthur Fumey, que signifie Terra Vitis ?

La certification Terra Vitis représente deux atouts majeurs :

- ##Elle permet la reconnaissance et la valorisation des engagements pris par les viticulteurs et les incite à développer de nouvelles pratiques, toujours plus respectueuses de l’environnement.

- ##Elle attire leur attention sur des points auxquels ils n’auraient sans doute pas songé. C’est le cas du nouveau traitement anti-pourriture évoqué précédemment.

Terra Vitis est fondamentalement une démarche qui les pousse à toujours plus progresser afin de proposer des vins plus responsables aux consommateurs.

Visionnez aussi l'épisode 2, l'épisode 3, l'épisode 4, l'épisode 5, l'épisode 6, l'épisode 7 et l'épisode 8 de la websérie !

Publié , par Charlotte DOMINIQUE
Mise à jour effectuée