D’où vient le Prosecco ?

D’où vient le Prosecco ?

Dans le nord-est de l’Italie, la Vénétie s’est fait un nom chez les amateurs de vin grâce à son célèbre mousseux, le Prosecco. Ce vin effervescent agréable, facile à boire et très demandé est toutefois plus complexe qu’il n’y paraît. Issu d’un seul cépage, la Glera, il est célébré depuis des siècles et profite d’un terroir remarquable.

Des origines antiques

Les bulles italiennes possèdent une histoire ancienne. Les premières d’entre elles sont d’ailleurs cités par Pline l’Ancien à l’Antiquité. Il s’agissait du Puccino, plus rustique mais provenant lui aussi de la variété Glera. Il se dirait même que c’est pour rivaliser avec ce vin que le Prosecco a été créé. Pourtant, il faudra attendre le XVIe siècle pour que celui-ci fasse véritablement son apparition sous ce nom. Une référence au Château de Moncolano dominant les eaux du golfe de Trieste et surnommé Tour de Prosecco. Cela peut sembler curieux lorsque l’on sait que ce n’est pas ici que le fameux mousseux était produit. Cependant, l’édifice se trouve sur la terre d’origine de la Glera, et l’emprunt de son nom est donc un hommage à ce cépage.

Un terroir exceptionnel

Au fil des années, le Prosecco a acquis officiellement ses lettres de noblesse. Cela a débuté en 1876 avec la fondation de la prestigieuse École Œnologique de Conegliano. 70 ans plus tard, il franchit une nouvelle étape avec la création de la Confrérie du Prosecco. Puis, en 1969, c’est l’obtention du statut tant convoité, la DOC (Denominazione di Origine Controllata) Prosecco. La zone géographique dans laquelle il est produit est enfin appréciée à sa juste valeur. Cette succession de collines aux pentes escarpées et à l’exposition magnifique constitue une fierté pour ses viticulteurs passionnés qui ont su s’adapter à cet environnement compliqué. Ensemble, ils ne cessent de chercher une reconnaissance méritée. Le dernier projet en date, l’entrée des collines de Conegliano Valdobbiadene au patrimoine Unesco, est actuellement en discussion.

Les différents styles de Prosecco

Pas moins de quatre appellations ont été inspirées par cette incroyable mosaïque de terroirs. On peut bien sûr citer en premier la DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantita) Conegliano Valdobbiadene. Vient ensuite la DOCG Rive qui représente les vignobles les plus escarpés. Ses raisins sont généralement issus d’une seule commune et expriment la typicité d’un terroir particulier. La DOCG Cartizze et ses proseccos d’exception, elle, ne s’étale que sur 107 hectares. Ses sols pentus de grès et d’argile délivrent des vins complexes et élégants réputés pour leur finesse et leur fraîcheur. Enfin, la DOCG Sui Lieviti incarne les traditionnels proseccos sur lies, aussi appelés col fondo. Vivacité et arômes toastés caractéristiques des levures au programme.

Autre instrument de différenciation des divers proseccos : la bulle. En effet, il existe plusieurs types d’effervescence référencées sous deux dénominations. Les vins mousseux, riches en bulles et au perlage généreux sont appelés Spumante. S’ils proviennent d’une deuxième fermentation en cuve close, la méthode Charmat, il n’est pas rare qu’elle soit réalisée en bouteille. Dans ce cas-là, ils ressemblent souvent plus aux frizzante. Cette seconde catégorie comprend les vins pétillants à la bulle discrète. Ils séduisent par leur délicatesse et leur richesse aromatique. Les niveaux de sucre résiduel sont aussi à prendre en compte lors du choix de votre cuvée, à l’image des champagnes. Vous pouvez ainsi savourer des proseccos Brut, Extra-Dry, Dry, ou Demi-Sec. Chaque amateur de vin pourra déguster celui qui lui correspond !