De Bordeaux à Birmingham, dégustez les vins Peaky Blinders !

De Bordeaux à Birmingham, dégustez les vins Peaky Blinders !

Impossible ces dernières années de passer à côté de la série télévisée britannique Peaky Blinders. Un succès retentissant qui atteint aujourd’hui les vignes bordelaises. Direction Saint-Émilion, bien loin du nord de l’Angleterre de nos héros favoris, pour découvrir leur vin officiel.

Et ce n’est pas la première incursion des Vignobles Bardet dans la pop culture. Souvenez-vous, au printemps 2019, ils nous avaient offert le Dornish Wine et The Imp’s Delight en hommage au phénomène mondial Game of Thrones. Du vin de fan à la boisson certifiée, il n’y a qu’un pas. Adepte des aventures des Shelby, une famille de criminels à la tête du gang des Peaky Blinders (je m’arrêterais là dans le pitch, pour éviter de spoiler les futurs aficionados comme ceux ayant encore quelques épisodes à rattraper), Thibault Bardet a cette fois-ci pris les devants pour travailler en partenariat. Il a donc contacté la production qui s’est tout de suite prise au jeu de cet audacieux projet.

Retour aux années 20…

J’ai vraiment essayé de faire quelque chose comme dans les années 30 pour faire un vin qui avait vraiment une histoire derrière précise-t-il. L’enjeu ? Imaginer ce que la Shelby Company Limited aurait pu commander à son aïeul à l’époque de l’entre-deux-guerres. Il se plonge donc à corps perdu dans les célèbres guides Féret publiés dans les années 20 et 30 pour approfondir ses recherches. C’est ainsi qu’il apprend qu’à Bordeaux l’un des procédés révolutionnaires de cette période était l’utilisation de cuves en béton. Et nos cuves, justement, datent de cette époque. J’ai essayé de recréer le vin qu’aurait pu faire mon arrière-grand-père ajoute Thibault. Une idée aussi ambitieuse que Thomas Shelby dont la production a débuté en 2018.

… à travers des fucking vins de Saint-Émilion

Deux ans plus tard, nous pouvons déguster les deux cuvées qui en découlent. La première est un Saint-Émilion issu d’un assemblage de 76% de Merlot, 8% de Cabernet Sauvignon et 16% de Cabernet Franc. Intense, très agréable et pleine de caractère, elle révèle un fruité très présent. Prête à être savourée dès maintenant, elle peut se boire seule à l’apéritif, de préférence devant la série by order of the Vignobles fucking Bardet.

La seconde est un Saint-Émilion Grand Cru qui se différencie surtout par son passage en barrique. Ici, on retrouve 61% de Merlot et 39% de Cabernet Franc. Cette association typique du bordelais délivre une jolie complexité et un côté plus acide. Elle est également presque confidentielle puisqu’il n’en a été produit que 15 tonneaux. À l’image de Polly, elle gagnera en finesse avec les années.

Si, comme moi, vous avez une envie subite de "binge watcher" à nouveau la série un verre à la main, rendez-vous sur le site du vignoble pour commander la bouteille qui vous intrigue le plus, ou les deux ! Quant à savoir si d’autres collections de ce style vont voir le jour à l’avenir, Thibault Bardet ne devrait pas en rester là : J’ai pris goût au fait de créer ce type de vin, créer des vins qui n’existent pas ou plus. Donc pourquoi pas en faire encore un autre ….