Engagé et engageant, visite du Château Clarisse à Puisseguin Saint-Emilion

Engagé et engageant, visite du Château Clarisse à Puisseguin Saint-Emilion

Nous connaissons tous la grande et belle appellation bordelaise Saint-Emilion sur la rive droite de la Dordogne à quelques encablures de Libourne. Mais connaissez-vous les appellations dites "satellites" qui gravitent au nord de Saint-Emilion ? Il y a en tout quatre, sobrement nommées d'après leurs noms de villages : Lussac Saint-Emilion, Montagne Saint-Emilion, Saint-Georges Saint-Emilion et Puisseguin Saint-Emilion. Je vous propose ce mois-ci de nous intéresser à la dernière : Puisseguin et plus particulièrement à un domaine : le Château Clarisse.

Didier, Georges, Héloïse, Clarisse et Olivia Le Calvez du Château Clarisse
Didier, Georges, Héloïse, Clarisse et Olivia Le Calvez du Château Clarisse

Didier, Georges, Héloïse, Clarisse et Olivia Le Calvez

Acquis en 2009 par Olivia et Didier le Calvez, rapidement renommé Château Clarisse du nom de la plus grande de leurs deux filles, la propriété s’est rapidement organisée en agriculture raisonnée avec comme feuille de route pour les années suivantes : la bio et naturellement la biodynamie. Pour le premier chapitre (le bio) c'est chose faite de manière officielle depuis le millésime 2019. Pour le second chapitre (la biodynamie), c'est en cours de conversion avec la validation en 2021/2022 . Mais ces certifications sont juste le résultat d'une démarche entreprise dès l'acquisition de la propriété et de fortes convictions pour faire du vin au naturel.

Crédit vidéo @Château Clarisse

Olivia et Didier, travaillant tous les deux dans l'univers de l'hôtellerie de luxe (Villa Clarisse et Hôtel de Toiras à Saint-Martin-de-Ré), ils ont eu à cœur de s'occuper avant toute chose des détails, de ces petites riens qui ne se remarquent pas tout de suite mais qui sont indispensables pour le processus final de la vigne : faire une analyse approfondie des sols, aérer des zones de forêt (3 hectares boisés sur les 21 de la propriété) qui étaient laissées à l'abandon de manière à y faire revivre la biodiversité essentielle à la bonne santé des vignes voisines, drainer certaines parcelles, en acquérir de nouvelles, notamment en appellation Castillon pour l'expression magique et naturelle du merlot, travailler la vigne de manière à ce qu'elle donne le meilleur d'elle-même sans la forcer ni la stresser.
C'est la somme de tous ces travaux qui, année après année, a permis aux vins de Château Clarisse de se faire une réputation parmi les flèches montantes de l'appellation Puisseguin Saint-Emilion.

Et le travail ne s'arrête pas là, loin de là ! Avec toujours autant d'idées bouillonnantes dans la tête, le couple, secondé en interne par une équipe de choix et conseillé par l'œnologue Julien Viaud - qui vient tout juste de reprendre les rennes du laboratoire de Michel Rolland avec qui il travaille depuis presque 15 ans - ainsi que le spécialiste de la biodynamie Jacques Fourès, a encore bien des projets dans les cartons. Comme celui de replanter des haies, autrefois présentes partout et ayant un grand intérêt en complément de la forêt pour la biodiversité (nids à insectes qui peuvent se nourrir des végétaux des haies plutôt que de la vigne, drain naturel pour les sols, barrière pour le vent, les pulvérisations et j'en passe).

Travail de la terre au Château Clarisse, Puisseguin Saint-Emilion
Travail de la terre au Château Clarisse, Puisseguin Saint-Emilion

Et pour être au plus près de l'actualité : à l'heure où j'écris ces lignes, les équipes ont tout juste achevé la plantation de chardonnay bourguignon sur 40 ares sur une des parcelles hautes, propice à ce cépage (personnellement je suis fan des chardonnays plantés sur la rive droite et en hauteur, les jus sont très denses et riches en arômes que vous retrouverez non pas en appellation Saint-Emilion ou Puisseguin mais en vin de France ou en Bordeaux) .
L’avantage de cette appellation est de trouver facilement de vieilles parcelles de vignes qui produisent des raisins d’une maturité exemplaire. Au Château Clarisse, l’âge moyen des vignes est de 25-30 ans mais deux parcelles sont âgées de 75 ans et permettent de produire la très élégante et limitée cuvée Vieilles Vignes tout en complexité et avec des tanins fondus à souhait.

Les vignes du Château Clarisse, Puisseguin Saint-Emilion
Les vignes du Château Clarisse, Puisseguin Saint-Emilion

Mais ce qui donne son petit plus à cette propriété est selon moi, l'attrait d'Olivia et Didier pour le cabernet franc. Ce cépage, d'ordinaire relégué à d'infimes pourcentages dans l'assemblage des vins, est ici planté à près de 30% et le chiffre grimpe d'année en année. Il me semble que c'est un des meilleurs terroirs de Gironde pour ce cépage qui autrefois était réputé fragile et dont la maturité idéale se situait entre le merlot et le cabernet, souvent à cheval en terme de calendrier de vendanges. Avec les techniques viticoles qui ont particulièrement évolué depuis les deux dernières décennies, les soins apportés au travail des sols, de la vigne, et surtout la vinification, le résultat des jus est superbe.
Et en plus du cabernet sauvignon et du merlot, sont également plantés la carménère, le malbec et le petit verdot (mon cépage fétiche).

Les vignes du Château Clarisse, Puisseguin Saint-Emilion
Les vignes du Château Clarisse, Puisseguin Saint-Emilion

Des ruches ont également été implantées sur la propriété, là encore dans un souci de rendre le lieu le plus hospitalier possible pour la faune et la flore afin qu’elle reprenne le contrôle logique de son habitat naturel. Olivia et Didier ne sont, en somme, que des passeurs de flambeaux, comme bon nombre de propriétés en France, très attachées à redonner un second souffle au terroir, le laisser respirer et vivre avec l’Homme sans que ce dernier ne soit un obstacle mais plutôt un levier pour faire du bon, du sain et en osmose avec Dame Nature.

L'œnotourisme n'est pas en reste et là encore toujours dans le souci du détail avec des visites sur rendez-vous et uniquement en petit groupe (jusqu'à 6/8 personnes maximum) afin que ce moment ne soit pas qu'un passage dans une propriété de plus mais bel et bien un échange et une expérience immersive en toute simplicité avec les équipes du Château Clarisse. Le cadre est on ne peut plus familial et les lieux à taille humaine. Vous aurez ainsi l'occasion d'aller vous balader dans les rangs de vigne du plateau haut et de profiter de la vue sur les autres parcelles en contrebas depuis la petite forêt à quelques dizaines de mètres du Château.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site du Domaine.