Faites le tour du monde des vins effervescents

Faites le tour du monde des vins effervescents

Méthode d’élaboration, terroirs, cépages… Les vins effervescents représentent une catégorie à part régie elle aussi par de nombreuses règles. Je vous emmène dans un voyage au cœur des principaux pays producteurs pour les découvrir.

France : Champagne et Crémant

Débutons notre périple dans l’hexagone avec des effervescents qui vous sont certainement familiers. C’est bien entendu le Champagne, synonyme de célébration à travers la planète, qui ouvre le bal. Pour obtenir cette prestigieuse appellation, il faut répondre à un cahier des charges strict. L’aire de production est limitée, tout comme les cépages, qui comprennent uniquement le Chardonnay, le Pinot Noir et le Pinot Meunier. Le rendement et le degré maximum sont imposés, ainsi que la méthode utilisée. Ils sont issus de la fameuse méthode champenoise, appelée également méthode traditionnelle. Elle consiste en une seconde fermentation en bouteille, ou prise de mousse.

Elle est aussi à l’origine des crémants qui, eux, peuvent être façonnés dans d’autres régions viticoles. Seule différence notable, en dehors des terroirs et variétés, qui sont spécifiques à la situation géographique, la durée d’élevage des vins. En effet, elle est généralement de 9 à 12 mois pour les crémants, et d’au moins un an pour les champagnes. Enfin, saviez-vous que la mention Crémant s’étend au-delà des frontières françaises ? Vous pouvez en trouver en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg.

Italie : Prosecco et Lambrusco

Depuis quelques années, l’Italie est devenue incontournable sur le marché des vins effervescents. Un succès que l’on attribue principalement au Prosecco, un mousseux venu de Vénétie, dans le nord-est du pays. Il provient exclusivement d’un cépage, la Glera et repose sur la méthode Charmat, ou fermentation en cuve close. Le vin, les levures et une liqueur de fermentation sont mis dans une cuve sous haute pression à une température de 20°C durant 15 à 20 jours. Le dioxyde de carbone qui s’en dégage ne peut en sortir et crée ces bulles que l’on aime ensuite déguster. Notez aussi qu’il existe quatre appellations rendant hommage aux divers terroirs : DOCG Conegliano Valdobbiadene, DOCG Rive, DOCG Cartizze et DOCG Sui Lieviti.

Et le Prosecco n’est pas le seul effervescent italien faisant la part belle à un cépage unique. Le Lambrusco, issu de la variété du même nom, a la particularité de contenir des sucres résiduels qui provoquent une seconde fermentation en bouteille. Résultat ? Un vin à la douceur naturelle et délicatement perlant.

Espagne : Cava

D’abord officiellement désigné comme Champagne catalan, le Cava a dû rapidement revoir sa copie face à la colère des viticulteurs champenois. Toutefois, sachez qu’il naît grâce à la méthode traditionnelle. Il se démarque notamment par ses cépages très aromatiques. Il s’agit majoritairement du Macabeu, du Xarelo et du Parellada en blanc, et du Pinot Noir, du Trepat et du Monastrell en rosé. Il y a trois niveaux de qualités définis par la durée d’élevage. Le Cava classique bénéficie de 9 mois minimum, le Reserva de 15 mois et le Grand Reserva de 30 mois. Ce dernier affiche plus de complexité, de finesse et d’équilibre.

Allemagne : Sekt

Plus des deux tiers du vignoble allemand est recouvert de cépages blancs. Logique, donc, que les viticulteurs aiment se tourner vers des crus effervescents. Pour vous y retrouver, retenez les trois catégories principales : le Schaumwein, un vin mousseux modeste, le Qualitätsschauwein ou Sekt, plus qualitatif, et le Qualitätsschauwein bestimmter Anbaugebiete, provenant d’une région déterminée. Le plus populaire est sans conteste le Sekt, c’est pourquoi nous allons nous intéresser à lui de plus près. Fabriqués par méthode traditionnelle ou en cuve close, ils peuvent afficher plusieurs mentions. Deutscher Sekt indique que les cépages utilisés viennent d’Allemagne, Sekt b.A. qu’ils sont originaires d’une région déterminée et Winzersekt que le vin est entièrement artisanal de la culture de la vigne à la mise en bouteille au domaine.

Angleterre : Sparkling wine

Notre pétillant itinéraire prend fin dans un pays producteur depuis peu en comparaison avec les précédents, mais qui a un brillant avenir devant lui. L’Angleterre ne possède pour l’instant que 2000 hectares de vignoble, et donc des volumes confidentiels, mais devrait connaître une superbe expansion grâce au changement climatique. Dans le sud, les terroirs riches en craie et en calcaires rappellent ceux de la Champagne. Ce n’est donc pas un hasard si les mêmes cépages s’y épanouissent. Pour éviter tout problème légal, la méthode champenoise a ici été renommée méthode britannique, avec le flegme qu’on leur connaît bien, et délivre des cuvées surprenantes de finesse.

Publié , par Marie - Drink a beat