Focus cépage : il a du cran le Carignan !

Focus cépage : il a du cran le Carignan !

Connaissez-vous le Carignan ? Avez-vous déjà goûté un vin issu de cette variété ? Partons à la rencontre d’un cépage qui a du cran...

Le Carignan, la renaissance d’un cépage d’antan

Le Carignan est originaire d’Espagne et tout particulièrement de la région aragonaise. Il a connu une période de gloire de 1950 à 1985 dans les vignobles méditerranéens du Languedoc, Roussillon, Provence, Côtes du Rhône sud, avant de subir les arrachages massifs des années 90 au profit des cépages améliorateurs (Cabernet Sauvignon, Merlot, Chardonnay, Sauvignon...) beaucoup plus tendances notamment au niveau international.
Ce n’est que depuis une quinzaine d’années qu’il a retrouvé ses lettres de noblesse. Comment peut-on expliquer la renaissance du Carignan ?

La révolution qualitative du Languedoc Roussillon s’est accompagnée d’une amélioration des itinéraires techniques de production et de vinification et d’un renouvellement du vignoble. L’objectif de rendement, propice à des vins peu concentrés, a été remplacé par une recherche de la qualité s’accompagnant d’une adéquation entre un cépage et son terroir (voir notre article Plantation de la vigne, comment choisir un cépage ?). De ce fait, le Carignan planté en plaine, sur des sols riches, a été arraché au profit de variétés moins productives.

Après avoir fait pisser la vigne, puis s’être remis en question, parfois de façon trop excessive, les vignobles du sud ont souhaité affirmer leur identité afin de se différencier et de renouer avec leurs racines. Les cépages autochtones, dont notre Carignan, sont ainsi revenus sur le devant de l’étiquette.

Le Carignan, un cépage qui ne laisse pas indifférent

Le Carignan Noir est un cépage de caractère, autant à la vigne que dans le verre.

Il produit beaucoup de raisins, et qui arrivent tard en maturité. Afin de le dompter, il est donc essentiel de le réserver aux parcelles peu fertiles, principalement en coteaux, et bien exposées, se réchauffant vite, de manière à optimiser sa maturation.

Il révèle alors une belle complexité sur des notes de petits fruits rouges et noirs, de garrigue, d’épices douces, de cuir, sa bouche est concentrée, généreuse, structurée par des tanins charpentés, à la finale longue pouvant exprimer une pointe d’amertume (voir notre article Dégustation, qu’est-ce que l’équilibre en bouche d’un vin ?).

Même dans des conditions idéales, le Carignan peut cependant conserver un petit côté rustique. Le talentueux œnologue Michel Flanzy, qui a fait des recherches et mis au point une technique de vinification particulière par macération carbonique, l’a tout particulièrement travaillé sur ce cépage afin de favoriser son intensité aromatique et d’arrondir ses tanins.

Les plus grands vins en monocépage sont issus de vieilles vignes, ils arrivent à leur apogée après plusieurs années de garde. Il semblerait que le Carignan nécessite la patine du temps...

Quelques exemples de fans de Carignan

Les fans de Carignan ont créé une association Carignan Renaissance ayant pour vocation de promouvoir ce cépage et les vins qui en sont issus. Ils ont même lancé une opération de communication, le Carignan Day, une journée internationale dédiée au Carignan, qui remporte un franc succès.

Parmi ses grands défenseurs, on pourrait citer Pierre Cros dans le Minervois (cuvée Vieilles Vignes), Jean-Marie Rimbert à Saint-Chinian (Carignator), Michel Escande au domaine Borie de Maurel dans le Minervois (Rêve de Carignan), Brigitte Chevalier au Domaine de Cébène à Faugères (Belle Lurette), Frédérique Vaquer dans le Roussillon (L’Expression Carignan), et bien d’autres vigneronnes et vignerons qui excellent dans l’art du Carignan.

Le Carignan : on est fan !

Publié , par La WINEista