Focus sur l’AOP Corse

Focus sur l’AOP Corse

Les amateurs d’été connaissent la production viticole de la Corse principalement par le rosé, les amateurs de vins connaissent surtout les vignobles de Patrimonio et Calvi.

Mais l’AOP Corse, plus méconnue que ses prestigieuses voisines, est pourtant la plus grande, avec des vignobles répartis sur 1 462 hectares de Bastia à Solenzara, en plaine, au bord de la mer, mais aussi en altitude sur les contreforts de l’En Deçà des Monts, soit la partie orientale de la chaîne montagneuse scindant l’île en deux.

Terroirs uniques et diversifiés

Certains ont encore l’équation climat chaud = vins costauds en tête. S’il est vrai que la Corse bénéficie d’un ensoleillement à faire pâlir d’envie les métropolitains, elle est aussi très bien placée dans la liste des régions les plus arrosées, notamment sur ses reliefs et au Cap Corse.
Si l’on ajoute à cela certaines particularités de terroir, les vins qui naissent sur ses sols peuvent être d’une légèreté insoupçonnée, sans perdre une once de caractère.
Ainsi en va-t-il de l’AOP Corse et des terroirs de la plaine orientale, diversifiés mais prenant racine sur la plaine sédimentaire, dont les roches sont plutôt récentes.
Certains vignerons s’attachent à extraire toute l’histoire de l’île et de ces terroirs et vous en content les personnalités de chacun avec passion.

Cuvée du Clos Venturi
Cuvée du Clos Venturi

Manu Venturi du Clos éponyme parle de la Corse comme d’un élysée géologique : tous les types de sols existent. Son domaine se situe à l’intersection des deux chaînes montagneuses, avec des sols schisteux et granitiques. Animé par une démarche environnementale forte, il produit des cuvées exprimant parfaitement ses terroirs, avec des rouges ciselés et expressifs et des blancs de caractère, subtils et complexes.
La douceur des hivers, le soleil estival, les vents fréquents sont autant d’ingrédients favorables au développement de la vigne et à la production de vins typiques et extrêmement qualitatifs, auxquels s’ajoute la culture des cépages endémiques.

Priorité aux cépages endémiques

La Corse a ses cépages autochtones, dont la présence est due aux importations des Grecs puis des Romains (entre autres). Parmi les principaux cépages blancs, on compte le fameux vermentinù (roll chez les Provençaux), biancu Gentile, Genovese, codivarta.
En rouge, le robuste niellucciu se taille la part du lion aux côtés du plus léger et épicé sciaccarellu, de l’aleaticu, du caracghjolu neru ou encore du barbarossa. Les cépages continentaux ont aussi droit de cité, en partie, principalement syrah, grenache et cinsaut.

Josée Vanucci-Coulomere, vigneronne du Clos Fornelli, fait preuve d’une implication sans faille afin de cultiver uniquement des cépages insulaires, à la fois pour gagner encore en typicité sur ses cuvées mais aussi pour trouver le(s) meilleur(s) assemblage(s).

Même philosophie au Clos Canereccia, chez Christian Estève, qui se définit comme un cuisinier-jardinier. Tout en bio, le domaine vise 100% de cépages corses. Certaines cuvées, vinifiées en amphore, expriment la production endémique dans une autre version très intéressante.

Les domaines Mondange et Duminiu U Portu livrent une expression des cépages rouges locaux tout en fraîcheur, souplesse, fruité, élégance et complexité de nature à dynamiter tous les préjugés sur l’éventuelle robustesse des vins rouges sudistes.

Rosé forever

Coopératives dynamiques et tournées vers l’expérimentation, vignerons indépendants, domaines familiaux se partagent ces terroirs orientaux, avec chacun leur signature.
La production de rosé atteignant en moyenne 76% de la production de l’AOP, chacun apporte son interprétation de la bouteille estivale par excellence.
Ludique au Domaine Vecchio avec sa nouvelle série des poulettes qui profitent enfin du déconfinement (cuvée A Gallina Rosa), twistée chez les Vignerons d’Aghione (qui propose également un muscat pétillant, dernière création de la coopérative), en format jeroboam (lisez notre article Jéroboam, Mathusalem... d'où viennent les noms des contenants ?) revisité par la Villa Angeli, élégant et gastronomique au Domaine Mondange, gourmand et fruité au domaine Marquiliani : toutes les variations autour d’un même thème sont disponibles pour satisfaire tous les palais.

Cuvée du Domaine Mondange
Cuvée du Domaine Mondange

Ainsi s’expriment les richesses de la côte orientale corse : en trois couleurs et tout en diversité. Impossible de faire l’impasse sur la Corse en générale et sur l’AOP Corse pour tout amateur de vin, sans oublier de faire entièrement honneur au patrimoine en agrémentant ses dégustations de brocciu (quand c’est la saison, soit de novembre à juin), de saucisson, de migliacci (galettes salées à base de fromage de chèvre ou de brebis), des huîtres de l’étang de Diana, de fiadone, de gâteau à la châtaigne, et tant d’autres…. !

Vous avez aimé cet article ? Lisez aussi Les vins de Corse et Vins et saveurs corses à Bordeaux : découvrez A cantina comptoir corse

Crédit photos : @Pauline Gonnet

Publié , par Pauline Gonnet