Le tri de la vendange

Le tri de la vendange

Le tri de la vendange est la première étape cruciale de la vinification. Tout simplement parce que l’on ne peut faire du bon vin qu’avec des beaux raisins...

Pourquoi trier la vendange ?

Afin de ne sélectionner que le meilleur !

- Les raisins en bonne santé, qui n’ont pas été attaqués par des champignons (voir notre article Les maladies de la vigne) ou des insectes (voir notre article Les ravageurs de la vigne), préjudiciables à leur qualité.

- Le tri de la vendange est d’autant plus important dans les millésimes difficiles (voir notre article Qu’est-ce que l’effet millésime ?), par exemple quand les conditions météorologiques favorisent le développement du Botrytis, responsable de la pourriture grise de la vigne.

- Les raisins mûrs à souhait, c’est-à-dire qui ont atteint la maturité recherchée (voir notre article Comment sait-on qu'un raisin est mûr ?). Au sein d’un cep, la maturation n’est pas toujours homogène, il peut y avoir des grappes en sous-maturité.

- Dans le pire des cas, les raisins qui n’ont pas été endommagés par un incident climatique comme la terrible grêle.

- Et d’enlever les débris végétaux (feuilles, rafles) qui se retrouvent mélangés à la vendange lors d’un ramassage mécanique, pouvant engendrer des notes herbacées, de l’astringence dans les vins.

Comment trier la vendange ?

A la vigne, dans le cas de vendanges manuelles, les petites mains expertes des vigneronnes et vignerons ne récoltent que les grappes qualitatives, ou suppriment les parties détériorées.

Les machines à vendanger récentes sont équipées de tris embarqués (aspirateur, égrappoir, table de tri à rouleaux, grille rotative...), relativement efficaces pour supprimer la majorité des éléments inopportuns.

A la réception au chai, des tables de tri plus ou moins sophistiquées permettent d’éliminer les indésirables. Il peut s’agir d’un simple tapis roulant, d’une table vibrante, nécessitant de la main d’œuvre, ou de systèmes totalement automatiques (beaucoup plus onéreux) comme le tri optique ou le tri densimétrique.

Le cas particulier des vins liquoreux

Le tri de la vendange est l’élément clé dans l’élaboration des vins liquoreux issus de vendange botrytisée, la célèbre pourriture noble (voir notre article Le Botrytis de la vigne, Dr Jekyll ou Mr Hyde ?).

Il ne faut alors sélectionner que les grains nobles, un travail méticuleux, de longue haleine. Une même parcelle peut être vendangée successivement jusqu’à quatre ou cinq fois.

Un tri efficace de la vendange signe le départ d’une belle aventure œnologique, puis gustative !