Les rosés, ce n’est pas qu’en été

Les rosés, ce n’est pas qu’en été

Le saviez-vous ? Le premier vin du monde a été un rosé ! C’est le vin qui a été principalement consommé jusqu’au XVIIème siècle (Source France Info).
Pourtant, on ne pense à déguster le vin rosé qu’à l’approche de l’été. Nous avons tendance à le consommer lors des barbecues entre amis, ou à le commander en terrasse après une balade ou après le travail pour profiter des rayons de soleil. C’est un fait, le rosé s’impose en été. Car le rosé est en général considéré comme un vin léger et frais, parfait pour les journées ensoleillées. Mais, vous allez voir que le rosé est aussi très apprécié au coin du feu ! Et qu’il peut accompagner vos repas, été comme hiver !

Mais qu’est-ce que le vin rosé ?

Le vin rosé s’obtient de plusieurs façons : le rosé de macération, le rosé de pressurage, ou le rosé de saignée. Eh oui, le rosé n’est pas un mélange de vin blanc et de vin rouge. Cette pratique est d’ailleurs interdite en France

Pour en savoir plus, voici une vidéo Toutlevin :

Tout comme le vin rouge et le vin blanc, le vin rosé à son identité. En effet, tous les rosés ne se ressemblent pas et ont une saveur et un caractère unique, à l’image des vignerons.

Une saison pour le rosé ?

Le rosé est tendance l’été. On aime trinquer et déguster un verre de rosé au retour de la plage, ou encore au bord de la piscine. On y met d’ailleurs sans scrupule des glaçons pour le rafraîchir et profiter de la fraîcheur de notre verre.
Bon à savoir : pas besoin de glaçon ! Pour profiter de tous les arômes que le rosé peut vous offrir, nous vous conseillons de le déguster servi entre 10°C et 12°C selon les degrés d’alcool présent (voir notre article Pourquoi ne faut-il pas mettre de glaçons dans le rosé ?).

Mais le rosé, ce n’est pas qu’en été. Eh oui, le rosé est apprécié à n’importe quel moment de l’année. Été comme hiver, pour le repas de fin d'année comme pour le barbecue de l’été. Pour cela, il suffit de bien le choisir.
En hiver et automne, privilégiez les vins rosés avec de beaux arômes concentrés des tannins, un rosé qui a du corps. Comme les vins du Languedoc par exemple.
En été et au printemps, dirigez-vous vers un vin rosé léger, avec un taux d’alcool faible. Car lors des chaudes journées, on se tourne spontanément vers des vins frais, qui se marient très bien avec les menus qui sont eux aussi plus légers et plus frais.

Que déguster avec du vin rosé ?

La bonne nouvelle, c’est que cela se marie avec tous vos plats ! De la salade estivale à la bûche de Noël, le vin rosé s’accorde à vos envies.

Voici nos accords préférés :

- Pour l’apéritif, si vous servez de la tapenade, des crudités ou encore le traditionnel plateau mix charcuterie/fromage : un rosé léger et acidulé. Tel qu’un rosé du Languedoc ou un Cabernet d’Anjou.
- Du poisson grillé servi avec un rosé des côtes de Toul ou encore un Bordeaux Clairet pour une touche audacieuse.
- Le poulet rôti du dimanche (ou de n’importe quel jour) est parfait avec un côte de Provence ou un Tavel.
- Une salade landaise réussie avec un verre de Cabernet d’Anjou ou rosé de Loire. Délice assuré.
- Un foie gras poêlé est sublimé par un Beaujolais ou un rosé de Loire.
- La traditionnelle pizza est très appréciée avec un côte de Provence.
- Les grillades estivales seront parfaitement accompagnées avec un rosé de Pinot Noir (d’Alsace ou Bourgogne).
- Une fondue savoyarde sera très appréciée avec un vin rosé de Savoie.
- La bûche de Noël surprendra vos convives avec un rosé du Languedoc-Roussillon. Un vin fruité et élégant aux arômes de fruits rouges et épices douces pour une bûche aux fruits.

Et vous, le rosé, vous le dégustez toute l'année ?