Les trophées des acteurs engagés dans le vin

Les trophées des acteurs engagés dans le vin

Il existe bon nombre de concours viticoles à travers le monde. Ici un concours sur la qualité des vins selon un cahier des charges bien précis, là un autre récompensant les pratiques animales en remplacement des machines, ou encore des concours de vins 100% bio.
Mais penchons-nous un instant sur un concours atypique qui met en exergue l’engagement vigneron au sens large. Du respect de la nature en passant par l’innovation, la réduction maximale de l’empreinte carbone pour la production et bien d’autres critères encore, ce concours permet de récompenser les propriétés qui ont à cœur de réduire les dépenses énergétiques tout en valorisant leur terroir.

Les Trophées Bordeaux Vignoble Engagé

Ce concours, vous l’aurez compris, a été créé par le secteur viticole bordelais à l’initiative du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) en partenariat avec l’excellent magazine Terre de Vins appartenant au groupe de presse Sud-Ouest et qui est à titre personnel, un magazine intéressant car rédigé par des femmes et des hommes qui le sont tout autant et ouverts aux vignobles du monde entier, bien que créé depuis Bordeaux.

Ce concours permet à n’importe quelle propriété viticole, qu’elle soit familiale ou à plus grande échelle, des négociants ou des caves voire des coopératives, de déposer leur candidature.
Mais que promet de distinguer ce concours créé en 2018 et qui a donné son dernier palmarès en juin dernier ? A travers 5 catégories, sont récompensées toutes les actions des acteurs viti/vinicoles de la place de Bordeaux à travers leurs innovations, la manière dont ils gèrent la production de leurs vins et le respect du terroir, des paysages et de la nature :

•Empreinte pour la réduction de l’empreinte environnementale
•Vivre ensemble pour les pratiques respectueuses de l’humain
•Faune et flore pour la protection de la biodiversité
•Nature et respect pour la réduction durable des pesticides
•Innovation et avenir pour les pratiques innovantes et la recherche

Ces trophées ont pour but de mettre en lumière le fait que, malgré le Bordeaux bashing encore coriace qui est subit par la région, nombreuses sont les exploitations, de la plus petite jusqu’à la grande, qui œuvrent souvent dans l’ombre par manque de communication. Elles développent des méthodes de production plus vertueuses tout en étant vigilantes au respect de la nature et de la manière de produire.

Rappelons que d’après des données de l’Agence Bio en 2020, Bordeaux était le premier vignoble de France converti en bio à hauteur de 1000 domaines pour 21 000 hectares de vignes certifiées et en conversion, chiffres qui seront certainement encore accentués en 2021. Mais les Trophées Bordeaux Vignoble Engagé ne se penchent pas uniquement sur cet aspect. La technique et l’innovation sont également des axes majeurs qui permettent d’optimiser des productions et donc d’économiser toujours un peu plus l’emploi de produits chimiques et de développer la faune et la flore attenantes aux parcelles, enjeu majeur d’une production seine et dans le respect du terroir.

300 dossiers déposés pour 15 acteurs récompensés

Pour cette édition 2021 un peu spéciale dans le contexte sanitaire et économique que nous connaissons, pas loin de 300 dossiers ont été déposés soit 10% de plus qu’en 2020, soulignant ainsi l’intérêt de ce genre de concours. Et ce sont au final 15 acteurs du monde viticole bordelais qui ont été récompensés dans les cinq catégories citées plus haut.

Notons le Grand Prix d’Or dans la catégorie Nature et Respect pour le Château Clos Puy-Arnaud - fer de lance dans le bio sur la place de Bordeaux - sur les hauteurs de Castillon la Bataille ou encore le Château Franc le Maine à Saint-Emilion ayant obtenu lui aussi le Grand Prix d’or dans la catégorie Innovation et Avenir.

Mais arrêtons-nous un instant sur un acteur qui prouve que malgré sa taille imposante et son rôle majeur dans le paysage viticole mondial, il est possible de se pencher sur la question de la réduction de l’empreinte environnementale : le groupe Castel qui a en effet, obtenu la médaille de bronze dans la catégorie Empreinte. C’est non seulement une mise en lumière intéressante mais surtout la confirmation que les plus grands acteurs internationaux ont un rôle de locomotive dans ce secteur et qu’il se penchent sérieusement sur la question. Il faut saluer ce genre de récompense pour de telles sociétés car bien qu’elles produisent des vins en très grands volumes dans le bordelais mais aussi ailleurs dans le monde, elles ont intégré en interne des protocoles stricts concernant l’environnement et mis en pratique de nouvelles méthodes de production qui tendent à plus de respect environnemental.

Bien d’autres concours existent en France et à travers le monde et récompensent ce genre de pratiques qui font que les vignerons se sentent valorisés pour des méthodes de production de plus en plus vertueuses et avec une soif toujours plus grande d’innover tant dans la pratique que dans la technique.

Espérons alors que ce genre de concours soit amené à se développer un peu partout en France mais aussi à travers le monde afin de prouver que le monde du vin a passé la seconde vitesse concernant l’écologie et se remet sans cesse en question pour trouver les meilleures solutions techniques afin de produire mieux tout en préservant à minima l’environnement voire même développer la faune et la flore.

Publié , par God Bless Bacchus
Mise à jour effectuée