Qu’est-ce qu’un climat bourguignon ?

Qu’est-ce qu’un climat bourguignon ?

La Bourgogne, terre de légendes viticoles à l’aura exceptionnelle. Elle est le berceau du Chardonnay et du Pinot Noir, deux variétés désormais internationales et incontournables. Son autre spécialité, ce sont les vins monocépages exprimant son impressionnante diversité de terroirs. Pour faire honneur à ces derniers, elle possède plus de 100 appellations, mais aussi un terme unique, les climats. Ensemble, ils forment l’identité des vins de Bourgogne.

Une utilisation séculaire

Le climat est un terme typiquement bourguignon utilisé pour incarner le terroir viticole dans son ensemble. Chacun représente une histoire, un savoir-faire et un goût bien particuliers. On en trouve des traces dès le XVIe siècle. A l’époque, il était simplement un synonyme de lieu-dit. Il faudra attendre un siècle pour qu’il devienne la référence viticole que l’on connaît aujourd’hui et hiérarchise la Bourgogne. Cependant, on estime que son utilisation verbale remonterait au Moyen-Âge. Cela fait donc des siècles qu’ils ont été délimités et classés avec minutie, sans jamais être remis en question. Tout vin issu d’un climat a d’ailleurs sa place dans les crus bourguignons, lesquels se composent des appellations Régionale, Village, Premier Cru et Grand Cru.

L’incarnation de la typicité du terroir

Souvent confondu avec le terroir car il désigne une parcelle de vignes, son relief, la nature de son sol, son exposition… le climat va plus loin en y associant également le patrimoine historique et culturel. Plus qu’une AOC ou IGP, ici le vin est intimement lié à son lieu de production. Les climats sont des marqueurs culturels de la typicité du terroir comme le résume si bien Françoise Dumas, de l’Université de Bourgogne. Il apparaît donc logique qu’ils donnent leur nom au vin qu’ils délivrent, certains d’eux devenant mythiques au fil des années tels que Romanée-Conti ou Clos de Vougeot.

En Bourgogne, un seul cépage parvient à faire parler des centaines de climats, preuve s’il en fallait de la richesse de ce vignoble. Sur cette étroite côte viticole, de Dijon à Santenay, ils sont plus de 1000 à se distinguer. Profondément respectés et admirés par les amateurs de vin du monde entier, ils ont obtenu une reconnaissance supplémentaire en 2015 avec leur inscription au patrimoine de l’UNESCO. Une récompense attendue pour cette quintessence de la viticulture de terroir.

En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre Bernard Pivot.

Publié , par Marie Lallemand
Mise à jour effectuée