Que boire avec un poulet basquaise ?

Que boire avec un poulet basquaise ?

Comme son nom l’indique, le poulet basquaise est originaire du pays basque. Ses couleurs, le rouge, le vert et le blanc, représentent son drapeau, l’aviez-vous remarqué ? Sa sauce en elle-même constitue d’ailleurs une autre spécialité culinaire de la région, la piperade.

Du poulet découpé en morceaux qui mijote dans une sauce généreuse. C’est ainsi que l’on pourrait résumer ce délice ensoleillé et riche en saveurs. Poivrons et tomates presque confits se mêlent aux oignons, à l’ail, au vin blanc et à l’incontournable piment d’Espelette. Et pour ne pas en laisser une goutte, on l’accompagne généralement de riz. Facile et rapide à préparer, en plus d’être un régal pour les papilles, ce mets convivial se trouve donc souvent sur les tablées familiales. Alors, quel vin ouvrir à ses côtés ?

Un rouge structuré

Le poulet basquaise est un plat plein de personnalité et à l’accent sudiste, il lui faut donc des vins avec du répondant. Commençons avec un accord classique qui a fait ses preuves : un vin rouge au caractère affirmé. Première option, l’alliance locale avec un Irouléguy. Issu du cépage Tannat, ce cru robuste délivre des épices qui feront écho à celles du mets. Toujours dans le Sud-Ouest, vous pouvez opter pour un Madiran. On retrouve le Tannat dans un ensemble puissant aux tanins bien présents qui pourront se fondre dans le gras de la sauce.

Vous pouvez également vous tourner vers le bordelais, et les vins du Médoc, plus précisément, qui sont à majorité de Cabernet-Sauvignon. Entre structure tannique et fruité, ils offrent des notes de poivron qui répondent à la sauce. Une superbe harmonie en bouche. Enfin, restez dans le sud mais mettez le cap plus à l’est. Dans le Languedoc-Roussillon, l’appellation Minervois vous séduira par sa rondeur, sa vivacité et sa jolie palette aromatique. Seule règle essentielle dans le choix de ces vins, faites attention à l’élevage. En effet, trop de bois étoufferait la volaille.

Un blanc complexe

Envie d’un mariage plus surprenant ? Un vin blanc constituera un rappel subtil à la sauce et mettra en relief la viande. De plus, le poulet basquaise n’est pas réputé pour sa légèreté mais plutôt sa gourmandise, il est donc intéressant de lui apporter une certaine fraîcheur. On recherche des notes méridionales ici encore. On retente donc l’alliance régionale à travers la délicate exubérance d’un Côtes de Duras, ou la belle acidité et les épices d’un Gaillac. Enfin, n’hésitez pas à faire un tour en Vallée du Rhône. Châteauneuf-du-Pape et Saint-Joseph proposent à la fois des saveurs florales et du gras afin de ne pas dénaturer le goût du mets.

Si vous avez aimé notre recette de poulet basquaise, vous aimerez aussi notre recette de thon basquaise !

Publié , par Marie - Drink a beat