Que boire avec une bourride de lotte ?

Que boire avec une bourride de lotte ?

Connaissez-vous la bourride  ? Ce plat convivial originaire de Sète, dans le Languedoc, consiste en un ragoût de poissons blancs liés à l’aïoli… Que nous vous proposons aujourd’hui de garnir de queues de lotte ! Délicieux, plein de saveurs et allié de nombreux vins.

C’est un proche cousin de la célèbre bouillabaisse, autre soupe de poisson qui a fait la réputation de la gastronomie du sud de la France. Son nom est d’ailleurs un dérivé du provençal boulido qui signifie bouilli, en référence à la manière dont il est cuisiné. Le poisson est poché à gros bouillon dans un mélange d’eau et de vin blanc sec avec une garniture aromatique fournie. On y trouve ainsi des oignons, de l’ail, du citron, de l’écorce d’orange, des carottes, des poireaux, du thym, ou encore du laurier. On ajoute ensuite à ce bouillon goûteux de l’aïoli et de la crème fraîche, avant de servir le tout dans une soupière. Garnissez votre tablée du reste d’aïoli, de tranches de pain grillé et de quelques pommes de terre bouillies et le tour est joué. Passons maintenant au choix de la cuvée idéale pour sublimer l’ensemble.

Vivacité et rondeur en blanc

La chair ferme de la lotte, combinée à cette sauce onctueuse et riche, appelle des vins blancs qui se distinguent par leur fraîcheur mais également leur matière pour envelopper le tout. Départ en Provence pour aller dénicher des cuvées gorgées de soleil. A Cassis par exemple, où les blancs sont caractérisés par leur finesse : au nez, ils dégagent de subtiles notes de coing, de citron et de résine de pin. Dès les premières gorgées, on retrouve les arômes du nez et on apprécie leur moelleux, leur gras et leur longueur.
Vous pouvez aussi opter pour un Bellet équilibré et frais, avec de jolies fragrances d’agrumes et de tilleul.
Même constat à Palette où la rondeur s’impose. L’acacia rencontre le genêt, le citron et la pêche blanche, avant de laisser place à une bouche charpentée et persistante marquée par des touches de garrigue.

Autre possibilité, la Corse avec un Patrimonio (lisez notre article dédié !). Ce vin issu du Vermentino séduit par son intensité aromatique entre fleurs blanches et fruits exotiques. Grâce à la faible acidité naturelle de son cépage phare, il se fait soyeux et empreint de douceur.
Retour en Languedoc-Roussillon, dans la région de naissance de la bourride. A Collioure, les fleurs et épices se mêlent à la minéralité pour relever la saveur de la lotte. Des crus amples et gras. A Saint-Chinian, les fleurs blanches sont très présentes dans des nectars d’une superbe fraîcheur qui apporteront une légèreté bienvenue à ce plat.

Fruité et caractère en rosé

Vous avez envie de sortir du traditionnel mariage entre poisson et vin blanc ? N’hésitez pas à vous tourner vers des rosés afin de sortir des sentiers battus. Il y a cependant une règle à respecter pour réussir cette alliance : sélectionner des vins particulièrement aromatiques pour s’imposer face à ce mets puissant. A Bandol, on les choisit avec une bonne part de Mourvèdre pour gagner en structure et s’imposer face à l’explosion de saveurs de la bourride. Leur bouquet fait de fruits rouges, pêche, abricot, fenouil et menthe sera incroyable ici.

Il existe aussi en Vallée du Rhône une incontournable terre de rosés, Tavel. Ces vins floraux et fruités, avec une pointe d’amande fraîche et d’épices, sont réputés pour leurs sensations chaleureuses qui perdurent longtemps. Dans la même région, Vacqueyras délivre des cuvées intéressantes et parfumées dominées par le pamplemousse qui seront du plus bel effet avec ce plat. Terminons sur un accord local avec un Cabardès aux notes de fraises et d’agrumes, tout en délicatesse et en rondeur.

Publié , par Marie - Drink a beat
Mise à jour effectuée