Que boire avec une mousse au chocolat ?

Que boire avec une mousse au chocolat ?

Avis à tous les becs sucrés ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un dessert qui ne laisse aucun/e gastronome indifférent/e : la mousse au chocolat. Un plaisir régressif et onctueux à souhait dont la recette originelle remonterait au XIXème siècle.

A-t-elle été créée par Charles Fazi, Viard ou le peintre Toulouse-Lautrec ? Son invention fait débat mais ses fondamentaux, eux, restent les mêmes depuis sa naissance. Elle vient de l’alliance entre des blancs d’œufs montés en neige et un appareil au chocolat. Ensuite, les versions varient. On peut ajouter du beurre, du sucre, quelques jaunes, de la crème fouettée, ou encore la coller avec un peu de gélatine. L’objectif final étant d’obtenir une préparation bien lisse mélangée avec beaucoup de délicatesse afin de préserver sa texture aérienne. Mais avec quel vin la sublimer ?

Un vin doux naturel puissant

On recherche une sucrosité qui viendra adoucir l’amertume du chocolat. Ce sera le cas avec des vins doux naturels rouges, ces vins dont la fermentation a été stoppée par l’ajout d’alcool et qui conservent une partie du sucre des raisins. Le saviez-vous ? En France, c’est une spécialité de la région du Roussillon. Vous pouvez opter pour un Maury tuilé, ses notes de fruits secs et de torréfaction, son intensité aromatique. Sinon, jouez sur un accord autour du fruit avec un Banyuls puissant et complexe. Et pour une combinaison toujours chaleureuse, traversez les frontières pour découvrir un incontournable de ce type de vins, le Porto. Sa vivacité saura équilibrer l’ensemble.

Un rouge corsé

Notre premier instinct est de miser sur le contraste et se diriger vers un breuvage apportant de la douceur. Cependant, on peut également sélectionner un vin rouge légèrement tannique qui, au contraire, fera écho au cacao. Il ne doit pas être trop astringent, afin de ne pas durcir le côté amer du chocolat. Un Bandol par exemple. Ce rouge aromatique du sud-est de la France séduit par ses saveurs de fruits rouges, de cannelle et de réglisse. On apprécie particulièrement sa rondeur et ses tanins veloutés. En Vallée du Rhône, prenez sans hésiter un Châteauneuf-du-Pape dont les tanins répondent à la puissance du cacao. Le maître mot est l’harmonie.

Un effervescent demi-sec

Vous souhaitez surprendre les papilles de vos convives ? Servez votre délicieuse mousse au chocolat avec un vin aux fines bulles. Encore une fois, c’est l’amertume du mets qui définira le style de cuvée à choisir. On cherche à l’atténuer avec subtilité. On oublie donc les effervescents trop vifs qui perturberaient l’équilibre du mariage. Privilégiez un Vouvray de Loire demi-sec. Issu du cépage Chenin, il oscille entre notes d’agrumes et de brioche. Un vin tendre et opulent qui délivre une grande fraîcheur.

Publié , par Marie - Drink a beat