Que boire avec une tarte flambée ?

Que boire avec une tarte flambée ?

Vous la connaissez certainement déjà en tant que flammekueche. La tarte flambée, qui garde ce nom traditionnel dans sa région natale, est une spécialité alsacienne qui a vu le jour au nord de Strasbourg. Cette recette ancienne, dont on trouve les premières traces écrites en 1894, a été mise au point par des paysans et non un chef. Une particularité qui explique pourquoi elle est généralement associée à la convivialité et la simplicité. On aime la manger avec les doigts, en apéritif comme en entrée ou en plat.

On étale une pâte qui rappelle fortement la pâte à pain, on la recouvre de crème fraîche épaisse, fromage blanc ou d’un mélange des deux, on ajoute généreusement des oignons émincés et des lardons fumés et le tour est joué ! Ensuite, une seule règle pour la cuisson : rapide mais à thermostat très haut. En effet, elle était autrefois réalisée dans un four à bois car on utilisait les restes de pâte servant à façonner les miches de pain. Ce sont les flammes qui lui donnaient ces bords noirs caractéristiques et sont responsables de son nom. Littéralement, ce n’est pas vraiment une tarte flambée, donc, mais plutôt une tarte flammée. Et elle peut s’accommoder de différents vins.

Les accords 100% alsaciens

L’Alsace, en plus de nous offrir de nombreuses et délicieuses spécialités culinaires, regorge de pépites viticoles à découvrir. Il paraît donc évident d’opter pour des accords locaux. Afin de magnifier les saveurs de la flammekueche, vous pouvez miser sur un vin aussi accessible qu’elle. Un Alsace Sylvaner sera impeccable ici, désaltérant, vif et légèrement minéral.
Autre option, un Alsace Pinot Blanc. Riche, intense, puissant, il délivre des notes d’abricot, d’agrumes et d’épices qui apporteront de la complexité au plat.
Et si vous tentiez des bulles ? On appréciera certainement la fraîcheur et l’acidité d’un Crémant d’Alsace pour équilibrer ce mets un peu gras.

Lisez aussi cet article : Quel vin d’Alsace avec une tarte flambée ?

De la Lorraine à la Loire

On s’éloigne doucement du terroir de la tarte flambée avec un vin gris des Côtes-de-Toul. Élégant, fruité, harmonieux et distillant de subtiles touches de violette.
Vous pouvez choisir de retrouver l’effervescence avec un Crémant du Jura. A majorité de Chardonnay, il développe de fines bulles, les fleurs blanches se mêlent à la brioche et sa rondeur flattera les lardons.
Sous le soleil méditerranéen, l’appellation La Clape, en Languedoc-Roussillon, propose aussi des blancs adéquats. Joliment fruités et iodés, ils raviront les papilles de vos convives.
Toujours en blanc, les notes de pierre à fusil typiques des Pouilly-Fumé, en Loire, sauront relever ce mets gourmand.
Enfin, les férus de rouge pourront servir un Bourgogne Pinot Noir. Les tanins se font discrets et la souplesse est de mise. Il saura s’imposer sans effacer les saveurs de la tarte.

Publié , par Marie - Drink a beat