Quels vins avec des moules farcies ?

Quels vins avec des moules farcies ?

Nous n’avons pas forcément la chance d’en manger à tout bout de fourchette. Cependant, dès que l’occasion se présente, nos papilles s’en souviennent pendant plusieurs semaines. Quels vins pour accompagner les délicieuses moules farcies ?

Ce plat est bien plus qu’une spécialité méridionale, du Roussillon à la Provence, en passant par l’incontournable ville de Sète, c’est une histoire d’amour qui se transmet de générations en générations.
La rencontre des ingrédients, entre terre et mer, que l’on choisit avec soin, le tour de main pendant l’acte crucial de farcir, l’attention que l’on porte à la cuisson, le plaisir des moments partagés autour d’une grande tablée.

Une histoire passionnelle qui s’épanouit dans l’assiette par un fabuleux mélange de saveurs ; le charnu de la farce, la douceur iodée de la moule, enrobées avec générosité par la sauce tomate épicée, teintée d’acidité et de sucrosité.

Quelle bouteille sera à la hauteur des moules farcies ?

Un blanc complexe et élégant

Un blanc riche de ses cépages gorgés de soleil, structuré par un élevage raisonné en fûts de chêne, façonné avec tact par son terroir singulier.

Direction la Provence, mère-patrie du Rolle (appelé aussi Vermentino) et de la Clairette, au cœur de la confidentielle AOP Palette, la charmante Cassis, l’authentique Coteaux d’Aix-en-Provence, la vallée du Rhône méridionale, où Roussanne, Marsanne et Grenache blanc règnent en maître.

Un rosé qui ose se mettre à table

Un rosé au charme fou comme on en trouve sur les rives de la Méditerranée : Bandol, Coteaux Varois, Corse, Languedoc...

Un vin choyé de la vigne au chai afin qu’il révèle son identité. Avec un joli volume en bouche, des notes épicées, une belle persistance, qui raviront nos moules farcies (voir notre article Vins rosés, halte aux préjugés !).

Un rouge gouleyant

Un rouge aux tanins soyeux permettant de le consommer un brin rafraîchi (voir notre article Pourquoi la température de service du vin est-elle importante ?), voluptueux au palais, à la finale croquante.

On pense d’emblée au Beaujolais et son gracieux Gamay, on peut aussi faire un tour du côté de Chinon, Saint-Nicolas-de-Bourgueil, et leur franc Cabernet, ou encore du Languedoc et son Cinsault à l’accent chantant (voir notre billet Focus cépage : le Cinsault).

Les moules farcies, c’est tout un art !

Consultez nos recettes de moules sur Toutlevin !