Vin de France, une dénomination à ne pas sous-estimer

Vin de France, une dénomination à ne pas sous-estimer

S’il y a bien une catégorie qui a connu un développement incroyable ces dernières années, c’est celle des vins de France. Longtemps associés à des cuvées de moindre qualité et à la viticulture industrielle, ils se sont détachés de cette image grâce à des viticulteurs engagés qui ont redoré leur blason. Aujourd’hui, les ventes en France comme à l’international augmentent d’année en année et ils ont réussi à se faire une place au milieu des AOP et IGP.

Une classification en pleine évolution

Alors qu’on les connaissait autrefois sous le nom de Vins de Table, ils affichent désormais leurs racines françaises avec fierté, un atout pour l’export. Mais savez-vous vraiment ce que cette dénomination implique ? En Vin de France, il est possible de réaliser des assemblages de raisins de régions ou de millésimes divers. Depuis 2009, le viticulteur peut choisir de mentionner le cépage et le millésime sur l’étiquette. Si le millésime est affiché, cela signifie que 85% des raisins ont été récoltés durant cette année. Quant aux cépages, si plusieurs variétés sont indiquées, elles doivent représenter 100% du vin et figurer dans un ordre décroissant d’importance.

Vin de France était considérée auparavant comme une dénomination par défaut, synonyme de cahier des charges moins strict et de vins médiocres. Pourtant, c’est loin d’être ce qu’elle implique en réalité. Elle incarne, au contraire, une dynamique nouvelle, moderne et souvent durable. Un vent de rébellion souffle sur la viticulture française ces derniers temps et lui a offert une ascension fulgurante.

Le soutien des vins hors norme

Car choisir d’être en Vin de France, c’est surtout décider de sortir du carcan des appellations pour produire ses cuvées avec plus de liberté. La dénomination est ainsi devenue le refuge des vins anticonformistes. Certes, ils n’ont pas à évoquer leur provenance géographique, mais ils ne perdent pas pour autant la notion de terroir, préférant plutôt l’exprimer de façon différente. Ce qui compte avant tout c’est le talent du vigneron et la connaissance profonde de sa terre.

Il est capable d’aller chercher des cépages jusqu’ici jamais plantés dans sa région, mais qui pourront s’y épanouir et délivrer des sensations gustatives extraordinaires. Il peut aussi s’émanciper en termes d’infrastructures en vinifiant en dehors de la zone d’appellation où les fruits ont été récoltés. Certains apprécient l’opportunité d’intégrer une parcelle d’exception même si elle ne fait pas partie de l’aire géographique, quand d’autres expérimentent des techniques de vinification inédites, rétablissent des cépages oubliés ou mettent en lumière des variétés méconnues. Leur créativité débridée aboutit à des profils particulièrement enthousiasmants pour les amateurs de vin qui récoltent souvent des critiques élogieuses.

L’offre de Vin de France est donc extrêmement large et il faut s’y intéresser de près pour repérer les cuvées qui sortent du lot. Au fil des ans, de nombreuses plateformes de vente de vin ont réalisé ce travail de recherche pour vous et comptent des références surprenantes. Elles apportent, chacune à leur manière, leur pierre à l’édifice dans l’incroyable diversité qui a fait la réputation des vins de l’hexagone à travers le monde.

Publié , par Marie Lallemand
Mise à jour effectuée