Vin & fromage : le Camembert

Vin & fromage : le Camembert

Nous continuons notre tour d’horizon des accords vin et fromage avec l’un des délices lactés les plus appréciés des français, le camembert. Originaire de Normandie, où un village lui a donné son nom, il puise ses saveurs dans une campagne superbe faite de vallons et de ruisseaux.

La région profite d’un climat doux et pluvieux qui constitue les conditions idéales pour obtenir l’herbe généreuse qui nourrit les vaches laitières. Ce sont elles qui permettent l’obtention de ce fromage au lait cru qui aurait vu le jour à la fin du XVIIIème siècle. Il n’a depuis cessé de gagner en qualité et en reconnaissance, jusqu’à la création d’une AOC, puis d’une AOP Camembert de Normandie. Pour y prétendre, il faut être issu d’au moins 50% de lait de vaches de race normande qui doivent pâturer pendant 6 mois minimum. Car la simple mention Camembert de Normandie ne garantit en aucun cas la provenance du lait.

Bien blotti dans sa boîte en bois, on le reconnaît à sa croûte fleurie et à sa pâte molle légèrement salée plus ou moins crémeuse selon le temps d’affinage. Mais avec quels vins le déguster ?

Camembert nature, des alliances subtiles

Oubliez le fameux cliché camembert et vin rouge charpenté, aussi français soit-il. En effet, trop de tanins et vous risqueriez d’impacter négativement le crémeux que l’on aime tant dans ce fromage. Ils ont le désavantage d’amplifier son amertume en fin de bouche. Votre objectif premier sera donc de préserver son onctuosité et sa finesse aromatique.

Pour cela, dirigez-vous vers des vins blancs. Rendez-vous dans l’appellation Montlouis-sur-Loire qui fait la part belle au Chenin. Elle délivre des cuvées florales et fruitées, avec de jolies notes de verveine. Vifs et désaltérants, mais également fermes et soyeux.
Toujours en Loire et avec du Chenin, les Savennières sont aussi un choix intéressant. L’acacia se mêle au tilleul, aux fruits secs et aux touches minérales dans un ensemble harmonieux, suave et structuré.
Un peu plus loin, en Vallée du Rhône, Crozes-Hermitage a aussi son mot à dire. La Marsanne et la Roussanne offrent des vins sur l’amande, le fruit de la passion et les fleurs blanches. Nul doute que vous apprécierez leur acidité peu marquée et leur persistance.

Si vous ne pouvez pas vous passer de rouge, sélectionnez une appellation aux tanins légers. Misez avant tout sur le fruit.
Partons à Brouilly, dans le Beaujolais. Le Gamay donne ici des notes de fraise et de framboise au cœur de cuvées souples et fines.
A quelques encablures, Givry, en Bourgogne, est réputé pour sa version très personnelle du Pinot Noir. La violette rencontre la mûre, la réglisse et les épices. Une explosion aromatique qui sublimera celle de votre camembert.

Camembert rôti, la recherche de la fraîcheur

Les épicuriens le savent, le camembert aime s’éloigner des plateaux de fromages classiques pour être rôti au four. Un mets au caractère affirmé que l’on retrouve souvent dans nos bars à vins favoris. Parce qu’il gagne en puissance avec la chaleur, préférez plutôt un accord tout en délicatesse qui arrivera à apporter de la fraîcheur. Car, avec son cœur particulièrement fondant riche en gourmandise que l’on étale sur une généreuse tranche de pain, il a tendance à manquer de légèreté.

Et c’est en Bourgogne, à Meursault plus précisément, que vous dénicherez votre bonheur. Le Chardonnay y exprime des notes d’aubépine, d’abricot, de citron, de fruits secs et de beurre. Un bouquet complexe associé à un bouche corpulente et soyeuse, avec de délicieuses touches de miel.
Enfin, éloignez-vous des mariages traditionnels avec un Vouvray demi-sec de Loire. Miel encore, mais aussi poire, acacia et fruits confits. Cette expression du Chenin, entre douceur et vivacité, ne laissera pas vos papilles indifférentes.

Retrouvez tous les articles de notre série Vin et fromage :
- Vin et fromage : le Comté !
- Vin et fromage : le Saint Nectaire
- Vin & fromage : le Munster

Publié , par Marie Lallemand
Mise à jour effectuée