Vins volcaniques : à la découverte des Canaries

Vins volcaniques : à la découverte des Canaries

L’Espagne est bien connue des épicuriens pour ses gourmandes spécialités culinaires et sa diversité viticole. Mais saviez-vous qu’elle abrite également, dans le superbe archipel des Canaries, un vignoble unique au monde, tant par ses terroirs volcaniques que la conduite de ses ceps ?

Un vignoble à l’histoire ancestrale

Ce sont des laves extrêmement anciennes, certaines ayant plus de 35 millions d’années d’histoire, qui composent cet arc de cercle au large du Maroc, de Lanzarote à La Palma. Les îles accueillent d’ailleurs des volcans toujours en activité, la dernière éruption remontant à 1971. Elles ont été colonisées par les espagnols et les portugais au XVème siècle, et ces derniers n’ont pas tardé à y cultiver à grande échelle la vigne et la canne à sucre. Seule la viticulture est restée. Le vin des Canaries a pendant un temps connu un succès retentissant en Angleterre, où les médecins vantaient ses vertus curatives. Puis deux épidémies, l’oïdium et le mildiou, ont entraîné une période de déclin. Mais le vignoble canariote est toujours debout, du haut de ses 20 000 hectares plantés, pour le grand plaisir des touristes qui s’y aventurent.

Des paysages lunaires

Impossible de parler des Canaries sans mentionner Lanzarote et ses vignes confortablement installées dans des trous creusés dans la cendre volcanique, les arenados. Cette technique permet d’atteindre une terre rouge et argileuse, moins stérile, et de protéger la plante du soleil et du vent. Elle est également recouverte de scories volcaniques qui absorbent l’humidité et approvisionnent la vigne en eau dans ce climat sec, offrant aux amateurs de vin de passage un superbe panorama.

On y trouve la DO Lanzarote, qui n’est pas la seule appellation de l’archipel. L’île de Tenerife et ses champs de basalte en compte cinq à elle-seule :
- Tacoronte-Acentejo
- Valle de la Orotova
- Ycoden-Daute-Isora
- Abona
- Valle de Güimar

Enfin, les quatre appellations restantes sont dédiées aux différentes îles, soit La Palma, El Hierro, La Gomera et Gran Canaria.

Cépages autochtones et production diversifiée

Les Canaries, ce sont une cinquantaine de cépages et un terroir particulier qui a évité au vignoble d’être touché par le phylloxéra. Ne soyez donc pas surpris d’y trouver des plants francs de pied. Cette particularité, combinée à la vie insulaire, fait qu’il existe ici une vingtaine de variétés que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Le vignoble est éclaté entre plus de 9000 viticulteurs. Ils y confectionnent des vins blancs secs et doux, à Lanzarote notamment. Le Malvasia s’y épanouit particulièrement, accompagnée du Muscat d’Alexandrie et du Listàn Blanc.
A La Palma, on retrouve la Malvasia et l’amour des vins blancs.
A Tenerife, cependant, une dominante rouge s’installe, avec le Listàn Negro. Il délivre des vins fruités et poivrés, qui possèdent cette minéralité propre aux vignes en bord de mer. On l’associe souvent au Negramoll, faible en tanins, qui apporte de la douceur à l’assemblage.
Plus confidentielles, les productions de rosés et mousseux ne déméritent pourtant pas. De belles dégustations sont donc à prévoir en admirant ce cadre unique.

Lisez aussi notre article A la découverte des vins espagnols !

Publié , par Marie Lallemand