Vins volcaniques : à la découverte du Vésuve

Vins volcaniques : à la découverte du Vésuve

Connu de tous à cause de l’éruption tragique ayant ravagé la ville de Pompéi dans l’Antiquité, le Vésuve n’a plus fait des siennes depuis 1944. Riche en cultures, ses sols uniques et fertiles sont un terrain de jeu idéal pour les abricots… comme la vigne !

Des cépages autochtones

Le vignoble du Vésuve possède un savoir-faire millénaire et profondément ancré dans les traditions locales. Pline l’Ancien mentionnait déjà à l’époque l’existence d’une gamme étendue de vins provenant de diverses techniques de taille et de vinification. Mais surtout, il faisait référence à pas moins de 91 cépages. Ils ne sont plus aussi nombreux aujourd’hui, notamment à cause de l’explosion historique qui a enseveli la zone. Toutefois, la région viticole est arrivée à renaître de ses cendres et certaines variétés ont traversé les siècles. C’est le cas du Fiano, du Greco, de l’Aglianico et du Caprettone. On y trouve également le Piedirosso, qui signifie bois rouge en référence au pied rouge de la vigne, le Sciascinoso, la Falanghina et la Coda di Volpe, qui sont à l’origine du fameux Lacryma Christi.

Un terroir magnifique

Vergers, potagers et rangs de ceps se partagent les pentes du Vésuve. Cette zone était réputée pour sa viticulture avant même l’empire romain. En effet, ce sont les grecs qui, les premiers, y ont implanté la vigne. La baie de Naples offre un sol léger, composé des débris de lave du volcan, qui fait la part belle aux minéraux. Sec, filtrant et riche en potassium, élément fertilisant, il est propice au développement de la vigne. Ajoutez une exposition sud à sud-est, ainsi qu’une protection face au vent du nord et des précipitations et vous obtenez un terroir de grande qualité. Une viticulture passionnante qu’un réveil détonant pourrait bien dévaster un jour.

Quand les larmes du Christ donnent un vin mythique

Son histoire ancienne influencée par la religion chrétienne a inspiré un vin singulier. Selon la légende, c’est ici que le diable aurait chuté, emportant avec lui un lambeau du paradis qui constituerait désormais la région. Une perte pleurée par le Christ. Et là où les larmes sont tombées a poussé la vigne miraculeuse. C’est ainsi que le vin emblématique du Vésuve a été baptisé le Lacryma Christi. Issu exclusivement de cépages endémiques, il appartient à la DOC Vesuvio.

Sa version blanche est joliment acidulée, avec des arômes allant des fleurs à l’ananas, en passant par le coing. On apprécie son intensité, sa structure et sa persistance qui seront du plus bel effet avec un risotto aux fruits de mer (découvrez notre recette de Risotto aux chorizos frais et chipirons.
En rouge, ce sont sa complexité et son côté corsé qui ressortent. Il trouve son harmonie entre fruits rouges et épices, et sublime de gourmandes lasagnes napolitaines.
Enfin, lorsqu’il se pare d’une robe rosée, il s’avère frais et plein de tendresse. Profitez de ses saveurs intenses et son nez délicatement végétal avec de petits poulpes enrobés d’une onctueuse sauce tomate. Une dégustation presque divine.

Publié , par Marie - Drink a beat