Vous aimez le rosé ? Suivez le guide !

Vous aimez le rosé ? Suivez le guide !

Peu importe sa région de production, le rosé est l’un des incontournables des tablées de l’été. Mais ne vous y trompez pas, c’est un vin à part entière, qu’il convient d’apprécier à sa juste valeur. Pour vous aider à trancher, Toutlevin a décidé de vous concocter une sélection non exhaustive mais qualitative. C’est parti pour ce tour de France en huit étapes, suivez le guide !

Le rosé de la 3<sup>ème</sup> mi-temps
Le rosé de la 3ème mi-temps

Château Pépusque rosé, Languedoc, AOC Minervois, 2020

Ce rosé du Minervois a "de la gueule et de la gouaille", au moins autant que son propriétaire, Christophe Urios, célèbre coach de rugby de l’Union Bordeaux-Bègles. Entre le Cinsault qui apporte des arômes de fruits frais (fraise, pêche et framboise) et le Grenache qui donne de la rondeur et de la gourmandise, l’équilibre est parfait, et la finesse au rendez-vous. Un rosé de presse dynamique aux senteurs florales qui devrait ravir les amateurs de troisième mi-temps. Gras et longueur en bouche assurés. Essai transformé.

Prix public : 9,50€ TTC
www.chateau-pepusque.fr

L’OVNI de la Cave de Tain
L’OVNI de la Cave de Tain

Déshaltère, Cave de Tain, Vallée du Rhône, IGP Collines Rhodaniennes, 2020

Voici un OVNI (Originalité vineuse non identifiée) tout droit sorti de l’imagination et l’audace de la célébrissime Cave de Tain l’Ermitage. Un rosé moelleux (mais pas trop) de Syrah surprenant et gourmand qui m’a laissé pantois. La robe est très pâle, limpide, le nez oscille entre fruits rouges frais, agrumes et pomelos. Quant à la bouche, c’est une explosion de saveurs, de bonbons acidulés et une légère effervescence qui fleure bon l’apéritif entre amis. On se régale de la persistance aromatique autant que de la douceur infinie de cette cuvée. Si vous aimez l’originalité, la vivacité et la sucrosité, ce rosé est fait pour vous !

Prix public : 4,90€ TTC
www.cavedetain.com/fr

Le rosé de montagne par excellence
Le rosé de montagne par excellence

Rosé d’Enfer, Cave de Plaimont, Sud-Ouest, AOC Saint-Mont, 2020

Influencé par l’océan à l’ouest et les montagnes au sud, le piémont pyrénéen est un carrefour de contrastes où fraîcheur et gourmandise se mêlent dans les cuvées de Saint-Mont. Rosé d’Enfer est une ode aux cépages typiques de l’appellation : Tannac, Pinenc et Cabernet Sauvignon. Un rosé à la robe claire, aux reflets bleutés, au nez dominé par la groseille et le cassis qui laisse entrevoir une douce fragrance de framboise. En bouche, on se délecte de sa vivacité et de sa gourmandise et sa finale est intense, presque exubérante. Bref, un ensemble digeste et séducteur pour un repas endiablé entre potes.

Prix public : 9€ TTC
www.plaimont.com

Un vin gris où le gamay est roi
Un vin gris où le gamay est roi

Nuance de gris, Domaine Joffre, Val de Loire, AOC Châteaumeillant, 2019

Une cuvée confidentielle (800 quilles sur le millésime 2019) qui mérite un vrai coup de projecteur. Au cœur de Châteaumeillant, l’une des plus petites AOC de France (moins de 100 hectares), le vin gris à la robe saumonée est une institution, un rosé issu du pressurage immédiat des raisins de gamay dès leur arrivée dans le chai. Le tout offre du grain, du fruit et de la fraîcheur avec un nez de fleurs (muguet) et de zest de citron, voire de pamplemousse. Mais ce qui est admirable, ce sont les délicates nuances successives qui viennent chatouiller le palais au fur et à mesure de la dégustation : les agrumes donc puis les fruits rouges comme la fraise ou la groseille, interviennent ensuite les épices douces et le clou (du spectacle) de girofle. C’est franc, gras, quasi crémeux, on en redemande !

Prix public : 7€ TTC
www.domaine-joffre.com

Une petite douceur loin des stéréotypes bordelais
Une petite douceur loin des stéréotypes bordelais

La Roseraie, Château de Parenchère, Bordeaux Supérieur, HVE 3, 2020

Cuvée hommage à la Roseraie du XVIIIème siècle présente sur ce domaine situé à l’extrême pointe Est du Bordelais, ce rosé fin et aromatique est une petite douceur qu’il convient d’apprécier. Sa couleur pétale de rose et sa finesse aromatique en font un vin élégant et raffiné, à l’opposé des rosés plus charnus et fruités, classiques de la Gironde. Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc sont choyés sur une colline à Ligueux et le résultat est d’une grande fraîcheur et d’une minéralité enthousiasmante. Litchi, rose, aubépine, les arômes floraux sont prépondérants mais subtils, enivrants mais équilibrés. Puis viennent les petits fruits frais et la finale quasi mentholée vient terminer de convaincre. Une belle affaire à moins de dix euros !

Prix public : 7,50€ TTC
www.parenchere.com

Le rosé plaisir de l’île de beauté
Le rosé plaisir de l’île de beauté

San Quilico, Clos San Quilico, Corse, AOP Patrimonio, AB (en cours), 2020

Entre mer et montagne, le Clos San Quilico propose un rosé de terroir au cœur de l’appellation Patrimonio, la plus ancienne et la plus reconnue de Corse. Ici, le cépage identitaire nielluciu pousse sur les coteaux de la chaîne de montagne qui prolonge le cap Corse, et donne la réplique au grenache pour un vin expressif et vivant. La robe est claire avec des reflets gris et le nez laisse apparaître une minéralité typique des veines de schistes. En bouche, le chemin est parsemé de fruits printaniers tels la fraise, la cerise ou la groseille, puis viennent les notes d’épices, de violette légèrement poivrée et de fruits secs. A la fois vif et velouté, ce rosé affiche un bel équilibre où dominent la finesse des arômes et la fraîcheur. Un vin plaisir pour accompagner apéritifs ou salades d’été.

Prix public : 9€ TTC
www.sanquilico.com

Un rosé diablement efficace !
Un rosé diablement efficace !

La Pointe du Diable, Château Malherbe, Côtes de Provence, AB, 2020

On catalogue souvent la Provence à un terroir de rosés et c’est plus que vrai (même si les rouges sont incroyables mais c’est un autre sujet !). Confirmation avec cette cuvée La Pointe du Diable (grenache et sémillon majoritaires) fraiche et acidulée à souhait. On navigue entre fruits blancs, agrumes et petites fraises tagada. C’est rythmé, croquant, équilibré et la finale saline donne envie d’y revenir. On aime aussi ce côté garrigue marqué par des notes de thym et de romarin. La Provence résumée en quelques centilitres, un rosé de bord de mer diablement efficace !

Prix public : 17,80€ TTC
www.chateau-malherbe.com

L’Alsace sait aussi faire de grands rosés !
L’Alsace sait aussi faire de grands rosés !

Les Garides, Cave de Pfaffenheim, HVE 3, 2019

Voilà une région qui ne nous a pas habitués à la culture du rosé. Et pourtant, sur les hauteurs du Strangenberg, Pfaff travaille un pinot noir d’exception sur une colline à la flore méridionale unique en Alsace. Courte macération, pressage délicat, fermentation en fût de chêne neuf, soutirage et élevage 12 mois sous bois offrent ce rosé de gastronomie. Le nez est vanillé, la bouche est gourmande de groseilles, de griottes et de fraises des bois. C’est un vin riche, soyeux, frais avec des tanins souples et élégants. C’est peu dire qu’on a apprécié la dégustation de cette édition limitée à 3000 quilles. N’ayons pas peur des mots, c’est un grand rosé !

Prix public : 40€ TTC
www.pfaffenheim.com

Publié , par Yoann Palej