Voyage au pays de la fondue et des vins de Vully

Voyage au pays de la fondue et des vins de Vully

Au cœur de l’hiver, la fondue est une valeur sûre. Surtout en Suisse ! Escapade dans l’autre pays des fromages à la découverte du Gruyère et du Vacherin fribourgeois et des vins du Vully, la plus petite appellation viticole de Suisse.

Les montagnes. Le chocolat. Les valeureux Saint-Bernard et les vaches parées de fleurs et de cloches lors des fêtes de la désalpe. Mais aussi les montres et les banques, la ponctualité et la propreté. Les clichés sur la Suisse sont nombreux mais ressemblent souvent à la carte postale d’un joli chalet sous la neige ou de vignes en terrasses se reflétant dans un lac avec les Alpes en toile de fond.

Entre le Lac de Neuchâtel et le Léman, à la “frontière des langues”, le canton de Fribourg est une petite Suisse à lui tout seul, offrant par sa situation sur le plateau et les pré-Alpes des paysages à la fois lacustres et montagnards, entre Riviera, champs et alpages.
Rural, ce canton abrite le “potager de la Suisse” et affiche fermes trapues et spécialités culinaires réputées : la poire à Botzi qui pousse en grappes, les asperges ou encore la crème double qui agrémente généreusement Nidelkuchen et meringue. Des mets que l’on déguste notamment lors de la Fête de la Bénichon, un grand festin collectif qui signe la fin des récoltes et de la saison d’alpage. Car comme ailleurs en Suisse, les traditions, culturelles, populaires et culinaires, restent vivaces.

Carte postale de Suisse - Crédit photo : Alexandra Foissac
Carte postale de Suisse - Crédit photo : Alexandra Foissac

Le canton de Fribourg, berceau de la fondue

Et parmi les traditions, il en est une typiquement fribourgeoise : la fondue ! Elaborée avec le Gruyère et le Vacherin fribourgeois, deux fromages sous AOP, la fondue est déjà évoquée dans des écrits du XVIIème siècle et constituait probablement le repas des montagnards, tout comme la soupe de chalet à déguster avec une cuillère en bois.
Dans ce berceau de la fondue suisse, ce mets est au menu familial, été comme hiver, au moins une fois par semaine. Et pour célébrer ce culte local, la ville de Fribourg a lancé en novembre 2022 son Festival de la Fondue, tandis qu’un train de la fondue embarque les gourmands à travers les paysages de la Gruyère et même jusqu’au Pays d’Enhaut. On peut aussi suivre le Chemin du Gruyère ou le Sentier des Fromageries et vivre la vie d’alpage dans un chalet traditionnel.

Le plaisir de la fondue fribourgeoise aux Paccots - Crédit photo : Schweiz Tourismus Lorenz Richard
Le plaisir de la fondue fribourgeoise aux Paccots - Crédit photo : Schweiz Tourismus Lorenz Richard

Les Vins de Vully : Chasselas, Freiburger et Traminer

Confidentiels, les vins de Vully représentent 1% du vignoble suisse. Les 152 hectares implantés sur les coteaux sableux qui surplomblent le Lac de Morat dessinent cette autre Riviera surplombé par le Mont Vully (653 m d’altitude), lignes fuyantes des rangs de vignes conduites en Guyot qui plongent nonchalamment vers le lac, ondulations blanches de neige ou vertes de feuilles selon la saison. Ou dorées comme les grappes de Chasselas, cépage emblématique de la Suisse viticole. S’y ajoutent le Pinot noir, le Gamaret, le Merlot, le Pinot gris, le Chardonnay, mais aussi et surtout les cépages Traminer et Freiburger valorisés par la Charte du Vully.

Intercantonale (Vaud et Fribourg) depuis 2011, l’AOP Vully affiche une belle dynamique sous l’impulsion d’une jeune génération de vignerons à la tête de domaines familiaux mais ambitieux. En juin et juillet, la Route Gourmande et la Balade Gourmande de Vully invitent à découvrir cette appellation en renouveau, en savourant quelques filets de perche frits avec vue sur le lac.

Le vignoble de Vully - Crédit photo : Association Interprofessionnelle des Vins du Vully
Le vignoble de Vully - Crédit photo : Association Interprofessionnelle des Vins du Vully

Echappée aux Paccots ou virée nocturne dans Murten la cité médiévale ?

Kaléidoscope de paysages et d’ambiances selon les saisons et les cantons, la Suisse est une destination plurielle qui mêle nature et patrimoine. Dans le canton de Fribourg toujours, les Paccots incarne l’évasion de proximité au cœur de montagnes douces à quelques dizaines de kilomètres de Vevey : cette station de sports d’hiver familiale offre de magnifiques sentiers de randonnée ou raquettes à neige au milieu des mélèzes et surtout un panorama magnifique avec vue sur les Alpes, le lac Léman et le plateau suisse. Autre ambiance dans la jolie cité médiévale de Morat (ou Murten en allemand) qui se pare en janvier de sculptures lumineuses et lanternes pour des nuits magiques et féériques.

Les Paccots, ski nature et panoramas enchanteurs - Crédit photo : CreationPhoto Aurélie Felli
Les Paccots, ski nature et panoramas enchanteurs - Crédit photo : CreationPhoto Aurélie Felli

Au Tivoli, la perfection faite fondue !

Une des meilleures fondues du canton ! Celle que les habitants de Châtel Saint-Denis mais aussi les citadins de Vevey, Montreux et d’ailleurs et parfois même de très loin viennent déguster avec fidélité. Celle ou plutôt celles car au Café Tivoli, Sarah Colliard, qui a repris l’institution familiale avec sa cousine et son frère, proposent deux versions hautement addictives de la fondue fribourgeoise : la 100% Vacherin très crémeuse et la Presque Moitié-Moitié (1/3 Gruyère et 2/3 Vacherin) plus corsée mais tout aussi savoureuse. La première se prépare avec de l’eau et se sert tiède tandis que la seconde invite un vin blanc local dans sa préparation mais toutes deux fondent à petit feu et se dégustent avec délectation. Chiffres à l’appui : on sert 300 fondues par jour et on écoule 13 tonnes de fromage par an au Tivoli !

L’incontournable Café Tivoli - Crédit photo : Café Tivoli
L’incontournable Café Tivoli - Crédit photo : Café Tivoli

Le café historique offre aussi 4 chambres et retrace à travers ses murs ornés de sculptures de bois l’épopée des métiers et des villages d’autrefois mais aussi les grandes heures de la Fête des Vignerons de Vevey, organisée tous les 20 à 25 ans. La dernière a eu lieu en 2019.

Le Château du Praz

Le Château du Praz fait partie des 24 domaines de l’appellation Vully mais incarne avec ses 400 ans d’histoire la tradition associée au renouveau de l’appellation. Marylène, 5ème génération, a repris en 2011 avec son mari, la propriété familiale et ses 12 hectares. La belle maison patricienne jouxte le chai rénové en 2020 et le caveau de vente / dégustation qui mêle pierres et style industriel.

Quant aux vins, ils sont ciselés et travaillés par Marylène pour exprimer le terroir et le millésime, avec des fermentations lentes pour donner des purs cépages qui associent différents modes de fermentation et d’élevage (fûts, jarres, inox). Le 100% Chasselas avec son étiquette traditionnelle reste en fût jusqu’au printemps après sa fermentation malolactique et sera parfait sur les fondues. Le Freiburger garde son caractère sauvage et rustique et se décline, certaines années, en Freisamer, avec ses 20 grammes de sucre résiduel, quand la fermentation tarde à se finir. Les étiquettes épurées et contemporaines indiquent à l’aide de pictogrammes les accords mets et vins pour sublimer les produits locaux.
En conversion bio malgré la forte pression du mildiou liée à l’humidité stagnante venue du lac, le Château du Praz affiche ses convictions, ne fait pas d’export pour limiter son empreinte carbone et replante des cépages résistants. Une visite s’imposera donc pour découvrir ces vins suisses confidentiels avec supplément d’âme.

Marylène et Louis Bovard-Chervet, vignerons engagés au Château du Praz - Crédit photo : Association Interprofessionnelle des Vins du Vully
Marylène et Louis Bovard-Chervet, vignerons engagés au Château du Praz - Crédit photo : Association Interprofessionnelle des Vins du Vully

Les bonnes poires de la Distillerie Morand

Une petite poire après la fondue ? Direction la Distillerie Morand à Martigny dans le Valais. Fondée en 1889, la vénérable maison élabore artisanalement une liste impressionnante d’eaux-de-vie, liqueurs et sirops de fruits en mettant à l’honneur la poire et l’abricot, productions typiquement valaisannes, mais aussi les herbes des Alpes ou encore gin et absinthe.

La célèbre Williamine de la Distillerie Morand Williamine - Crédit photo : R. Hofer
La célèbre Williamine de la Distillerie Morand Williamine - Crédit photo : R. Hofer

Pour les amateurs de poire, Morand décline sa Williamine sur une large gamme plus ou moins alcoolisée, eau-de-vie, cœur ou mousse de fruit ou gin aux Poires du Valais. Parfait après les raclettes et fondues en série !

Quelques liens utiles :
- www.myswitzerland.com0
- www.fribourgregion.ch

En photo de couverture : Le Vignoble de Vully sous la neige - Crédit photo : Alexandra Foissac

Publié , par Alexandra Foissac