Certification Terra Vitis : épisode 2 de la websérie Toutlevin

Certification Terra Vitis : épisode 2 de la websérie Toutlevin

Nous sommes au début des vendanges.
Laurent Monnet, responsable des vignobles au château de Santenay, illustre quelques principes clés de la démarche Terra Vitis pendant cette période si importante.

La constitution de la traçabilité du raisin

Le suivi du raisin est la première opération effectuée au moment des vendanges. Des contrôles sont réalisés selon le modèle suivant : une parcelle = une analyse = un point de prélèvement. C’est ainsi que la traçabilité des raisins se constitue. Chaque parcelle est identifiée et si plusieurs parcelles participent à l'assemblage, grâce à la numérotation le viticulteur peut aisément retrouver l'origine des raisins.
Le vigneron doit garantir la traçabilité du raisin. Cette transparence est un gage de confiance pour le consommateur.

Le contrôle de la maturité du raisin

Ce contrôle permet de donner des indicateurs afin de déterminer au mieux la date optimale pour démarrer les vendanges. Le raisin doit être à pleine maturité pour garantir un vin d’exception.
Ce suivi de maturité se fait semaine après semaine : le prélèvement d’une grume par pied sur deux rangs de vigne et sur la totalité du rang est effectué. Le prélèvement compte 100 à 200 baies et l’analyse se fait lors d’un pressage.
La décision de vendanger est prise dès lors que les raisins s’approchent de la maturité optimale.
Terra Vitis accompagne le vigneron pour qu’il vendange à cette maturité et obtienne des vins de meilleure qualité.

La favorisation de la biodiversité

Le château de Santenay entretient toutes ses tournières et tous ses talus mécaniquement et laisse pousser la végétation.
Le domaine a également mis en place des ruchers afin de favoriser la pollinisation et contribuer ainsi au développement de la biodiversité.
Un des enjeux de la démarche Terra Vitis est de faire attention à tout ce qui se situe autour des parcelles de vigne, que ce soit les abeilles, mais aussi la faune et les riverains.
Dès qu’une terre n’est pas cultivée ou qu’elle est en attente de replantation, Laurent Monnet en profite pour laisser des jachères fleuries et choisit de semer des espèces mellifères de préférence.

La démarche Terra Vitis leur permet d’aller encore plus loin en luttant de manière naturelle contre les ravageurs de la vigne notamment.

En marchant dans les rangs de vigne, on peut observer des petits boitiers accrochés. Ils servent à la confusion sexuelle. Le procédé repose sur des capsules qui diffusent des phéromones : ainsi les papillons mâles ne retrouvent pas les femelles qu’ils ne fécondent donc pas. Aucun grain de raison n’est altéré par les vers et aucune pourriture grise ne peut s’y développer. Grâce à ce procédé l’utilisation d’insecticide est limitée.

Pour Laurent Monnet, que signifie Terra Vitis ?

•C’est une démarche qui respecte un cahier des charges très précis et qui englobe toutes leurs opérations qualitatives pour le raisin, du labour à l’écimage et jusqu’à l'effeuillage.
•Terra Vitis met aussi évidemment en valeur leurs terroirs et leurs vins et permet de rassurer leurs consommateurs.

Visionnez aussi l'épisode 3, l'épisode 4, l'épisode 5 et l'épisode 6 de la websérie !

Publié , par Charlotte DOMINIQUE
Mise à jour effectuée