Emile Coddens, vigneron star de TikTok !

Emile Coddens, vigneron star de TikTok !

Depuis septembre 2020, les vidéos de ce jeune vigneron ligérien de 24 ans font un carton sur TikTok où il compte plus de 470 000 abonnés sous le pseudonyme @le.vigneron. Il vient également de sortir un livre, intitulé Le vin, ça se partage !. Rencontre.

Emile Coddens, peux-tu te présenter et exposer ton parcours à nos lecteurs ?

Je m'appelle Emile Coddens, j'ai 24 ans. Je suis diplômé d'un Bac pro vigne et vin obtenu à Amboise, et d'un BTS viticulture-œnologie décroché à Bordeaux. J'ai fait des stages en Bourgogne et en République-Tchèque durant mon Bac Pro, puis deux stages dans le Bordelais en BTS. Depuis un an, je suis second de chai sur l'exploitation de mes oncles, Plou et Fils, à Chargé, en région Centre-Val de Loire. Ma mission est de prendre en charge le raisin dès son arrivée au chai, pour le transformer en vin en concertation avec mon oncle, maître de chai du domaine.

Comment a commencé ta passion pour le vin ?

Au départ, je me suis intéressé au vin grâce à mon grand-père, aujourd'hui décédé. Il m'a inculqué le partage des bonnes choses, y compris du vin, et le sens de la convivialité. C'était un peu mon idole ! Il y avait chez lui des bouteilles de vin provenant du domaine de mes oncles, mais à l'époque ça ne me parlait pas du tout, je ne savais pas ce que c'était. C'est lui aussi qui m'a fait connaître mes oncles éloignés vignerons. A sa mort, j'ai décidé de me lancer dans cet univers. La passion n'a fait que grandir en apprenant, au fur et à mesure de mes études et de mes expériences. Ensuite, la famille Plou a pris le relais de mon grand-père.

Raconte-nous comment a commencé ta folle aventure TikTok...

Mon travail consiste à faire le vin, mais une fois que j'ai accompli ma mission, j'adore faire des visites-dégustation. J'aime voir les yeux ébahis des gens qui comprennent mes explications et découvrent le monde du vin exposé d'une façon que j'essaie de rendre accessible et ludique. Au fur et à mesure, je me suis rendu compte que j'étais assez doué pour ça. Le Coronavirus est ensuite arrivé, m'empêchant de continuer ces visites. J'ai alors trouvé un autre moyen de partager ma passion, grâce à TikTok.
Quand j'ai commencé, en septembre 2020, c'était le réseau social qui montait. Il n'y avait pas encore de vigneron, donc j'ai tenté ma chance. Mon but, c'était vraiment de présenter mon métier, de le rendre un peu plus accessible, en faisant une vidéo courte par jour, sur un format d'environ trente secondes. La porte du vin était entrouverte, j'ai mis un gros coup de pied dedans pour l'ouvrir en grand !

Qu'est-ce qui a fait ton fulgurant succès selon toi ?

Certainement le fait que ce soit novateur. Ce format, de montrer le vin sur TikTok, n'existait pas. Aussi le fait que je balaie une large palette de thèmes de façon accessible, pour être compris d'un maximum de gens. Je crois que cette simplicité et cette spontanéité plaisent. Je prends mon téléphone, je reste naturel, je ne rentre pas dans un rôle. Si j'ai une sale tête le matin, ce n'est pas grave, je fais quand même ma vidéo !

Comment se sent-on quand on a plus de 470 000 abonnés en à peine un an ?

Le nombre d'abonnés est monté assez rapidement, mais je fais attention à toujours garder les pieds sur terre, pour rester moi-même. Mon métier, c'est avant tout de faire du vin, je ne l'oublie pas, même si à côté, je parle de vin sur les réseaux sociaux. Mes abonnés ne sont pratiquement que des jeunes. La grosse majorité se situe entre 16 et 25 ans, mais il y a aussi beaucoup de jeunes de moins de 16 ans, c'est surprenant. Il y a bien sûr aussi des personnes de plus de 25 ans, certains de 40 ans... Ca touche tout le monde, et c'est super, parce que c'est le but !

Ton jeune âge est-il selon toi un atout, ou a-t-il pu te poser un souci de crédibilité ?

Je n'ai pas la tête de l'emploi, mais je ne crois pas qu'il y ait un souci de crédibilité. Quand on est jeune, on apprécie que quelqu'un de plus âgé, avec de l'expérience, vous parle, car il transmet un peu de son expertise et de sa sagesse. Là, le fait que je sois un jeune qui parle majoritairement à des jeunes, c'est très direct. Il y a un sentiment de compréhension instantanée.
Ce qui est aussi très satisfaisant, c'est quand des vignerons d'un certain âge et des professionnels du milieu qui ont de la bouteille me remercient de faire ces vidéos, car ça dépoussière, ça change de l'image qu'on peut avoir d'un vigneron, et ça met le métier en lumière. Pour l'instant, ça marche bien, c'est cool !

Tu as déjà traité des thèmes aussi variés que le vieillissement, la capsule à vis, le CO2, le débourbage, entre autres... Comment choisis-tu les sujets que tu abordes ?

La journée, pendant que je travaille, j'en profite pour réfléchir à ce que je vais poster le soir. Par exemple, si je fais une tâche intéressante, je peux la filmer, mais si je fais une mission redondante, je peux choisir un autre thème plus général. Et si je manque d'idées, je regarde les commentaires et les questions des gens, ça peut m'inspirer.

Qu'a changé dans ta vie ton succès sur TikTok ? Des portes se sont-elles ouvertes ?

Ca a changé beaucoup de choses. Ca me permet d'avoir des opportunités que je n'aurais probablement jamais pu avoir auparavant. C'est une nouvelle vie, mais en prenant appui sur la colonne vertébrale de l'ancienne. Ca m'a par exemple permis de visiter des lieux où je ne pensais pas pouvoir pénétrer. Et ça m'a aussi permis de rédiger un livre.

Justement, ton livre, intitulé Le vin, ça se partage !, est sorti le 22 septembre aux éditions Equateur. Peux-tu nous en parler ?

Ce livre fait partie des plus gros projets de ma vie. Ce n'est pas une retranscription de TikTok. C'est un petit guide pratique et ludique sur le monde du vin, qui permet de s'initier de façon simple et fun à cet univers, sans nécessairement passer par l'histoire, les appellations...
Il s'articule en plusieurs parties. Une partie où j'explique comment je suis devenu vigneron à 23 ans, alors que mes parents ne sont pas du tout issus du monde viticole. Une partie sur comment je fais le vin, et non pas comment le vin est fait de façon générale. Une autre sur comment déguster comme un pro. Et enfin, une partie amusante trucs et astuces avec des petites questions, des petits pense-bête... Ce livre va aider les personnes qui n'y connaissent rien et veulent s'y intéresser, mais ceux qui s'y connaissent déjà ne s'ennuieront pas non plus en le lisant, car il contient beaucoup d'informations. De jeunes vignerons qui ont lu le livre sont par exemple venus me voir pour le dire qu'ils s'y sont reconnus.

Un an après le début de ton aventure TikTok, quels sont aujourd'hui tes projets, tes envies, tes rêves ?

Je rêve énormément depuis un an ! Pour l'instant, j'aime beaucoup mon métier. Faire du vin, c'est ce qui me fait me lever le matin et me donne le sourire quand mon réveil sonne. Ce succès TikTok a aussi fait apparaître des opportunités pour le futur. J'ai notamment un projet en tête, que je garde secret, et plein de choses qui naissent. Un de mes rêves serait d'avoir un jour mon domaine viticole, mais pour l'instant, je continue à apprendre, et on verra plus tard !

Pour finir, peux-tu confier à nos lecteurs : ta région viticole favorite, ton cépage préféré, ta couleur de vin de prédilection, et une bouteille coup de cœur ?

La région : le Val de Loire. Le cépage : le chenin. Une couleur de vin : le rouge. Un vin coup de cœur : un Pommard de chez Prunier-Bonheur.

Crédit photo de couverture : Cyril Chigot

Publié , par Laura Bernaulte