Les cépages rouges

Les cépages rouges

Merlot, Syrah, Pinot Noir… Vous êtes certainement déjà familiers avec ces noms emblématiques du monde du vin. Les cépages, qui désignent les différentes variétés de vignes utilisées pour élaborer vos cuvées favorites, ont tous une personnalité unique qui façonne le style du vin. Focus sur les cépages rouges les plus célèbres dans l’hexagone et leurs traits de caractère.

Qu’est-ce qu’un cépage rouge ?

S’il existe des milliers de cépages implantés à travers la planète, tous n’ont pas les aptitudes nécessaires pour produire de grands vins rouges. Chacun d’eux se démarque par la forme de ses grappes, de ses baies et de ses feuilles, mais également leur couleur. Il y a ainsi des cépages à peau blanche et pulpe incolore, d’autres à peau rouge et pulpe incolore, ou d’autres encore à peau rouge et pulpe colorée. Ici, ce sont bien entendu les deux dernières catégories qui nous intéressent. Ils se distinguent également par leurs qualités organoleptiques, de leur palette aromatique à leur structure, en passant par leur trame tannique plus ou moins souple. Aujourd’hui, nous pouvons en compter 6 qui ont réussi à conquérir de nombreux vignobles, découvrez pourquoi.

Cabernet Sauvignon, la structure tannique

On trouve les premières traces de ce croisement entre le Cabernet Franc et le Sauvignon Blanc dans la région de Bordeaux au XVIIIème siècle, particulièrement dans le Médoc et les Graves. Entre ses raisins à la peau épaisse et sa résistance au gel et à la pourriture, il est simple à cultiver. Ce n’est donc pas un hasard s’il a réussi à s’exporter jusqu’en Argentine, aux Etats-Unis, en Australie ou en Afrique du Sud. En climat tempéré ou chaleureux, ce cépage rouge est dans son élément et délivre des cuvées de garde d’une incroyable finesse qu’il soit vinifié seul ou en assemblage. Le Cabernet Sauvignon est souvent austère et tannique dans sa jeunesse, évoluant sur du fruité et de la souplesse, avec toujours un bouquet complexe autour du sous-bois, des épices douces et des fruits secs.

En savoir plus sur le Cabernet Sauvignon !

Merlot, le charnu

Né d’un métissage entre le Cabernet Franc, encore lui, et la Magdeleine Noire des Charentes, le Merlot est devenu l’un des plus populaires cépages de France. Il vient de Bordeaux, prestigieuse région viticole qui lui a fait bénéficier de son fabuleux rayonnement. Son caractère séducteur l’a ensuite entraîné dans d’autres pays, parmi lesquels l’Italie, la Suisse et les Etats-Unis. Il confectionne des crus faciles à boire tant dans leur jeunesse qu’après quelques années, lorsqu’ils deviennent plus complexes. Les arômes de fraise côtoient alors ceux de truffe ; Charnu, fruité et tanins soyeux au rendez-vous.

En savoir plus sur le Merlot !

Syrah, la concentration

Si elle a longtemps été délaissée du fait de son faible rendement et de son manque de résistance à certaines maladies, la Syrah a acquis une solide notoriété dans le monde entier. Incontournable dans la partie septentrionale des Côtes du Rhône, et même l’ensemble de la
Vallée du Rhône, elle s’est aussi implantée en Australie, où elle répond au nom de Shiraz, en Italie, en Afrique du Sud, ou en Argentine. Ses cuvées colorées à la matière dense et aux tanins marqués mais soyeux dévoilent une superbe concentration en fruits, avec une pointe reconnaissable de violette.

En savoir plus sur la Syrah !

Gamay, les épices

Départ pour le Beaujolais à la découverte d’une variété riche en notes épicées. En effet, la région comprend environ 60% du Gamay cultivé dans le pays. Précoce, il bourgeonne assez tôt et devient plus sensible aux gelées printanières. C'est un cépage généreux et fertile dont il faut prendre soin. Il propose des vins à la robe rouge vif, avec souvent de ravissants reflets violets. Le nez empreint de fruits et d’épices laisse place à une bouche ronde à l’acidité marquée et aux tanins délicats.

En savoir plus sur le Gamay !

Pinot Noir, la finesse

Cépage rouge roi de la Bourgogne, le Pinot Noir s’épanouit également en Champagne, en Alsace et dans la Vallée de la Loire. Sans oublier des vignobles bien plus lointains tels que la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et l’Australie. Il est capricieux et sensible à diverses maladies, incarnant généralement un challenge de taille pour les viticulteurs. Toutefois, ceux qui décident de le travailler sont récompensés par des vins d’une finesse incomparable. Parfois légers, d’autres fois intenses, on les reconnaît toujours à leur texture élégante, leurs tanins fermes mais modérés et leur agréable vivacité. Le fruit s’impose, dominé par la framboise et la griotte, avec des touches de sous-bois et de végétal.

En savoir plus sur le Pinot Noir !

Le Grenache, l’opulence

Il est parti de l’Espagne pour s’étendre à l’ensemble du bassin méditerranéen, la Vallée du Rhône et le Languedoc-Roussillon en tête. Le Grenache est maintenant largement diffusé de la Catalogne à l’Australie, en passant par l’Italie, le Maroc, ou la Californie. Ce cépage rouge vigoureux aime les climats ensoleillés, chauds et secs au cœur desquels il produit des vins charismatiques, puissants, colorés et généreux. Une formidable opulence qui se traduit en termes de palette aromatique par des senteurs de fraise, de fruits cuits et de cuir.

En savoir plus sur le Grenache !

Vous avez aimé cet article ? Lisez Les cépages blancs !

Publié , par Marie Lallemand