Que boire avec du chou farci ?

Que boire avec du chou farci ?

L’automne commence à pointer le bout de son nez, et avec lui des recettes aussi gourmandes que réconfortantes. Oubliez les premiers frimas avec un délice de saison, le chou farci. Le saviez-vous ? On peut aussi l’appeler cigare au chou ou paupiette de chou. Et quel que soit son nom, il s’est imposé comme un grand classique de la cuisine traditionnelle.

Difficile de connaître son origine précise, tant il se décline à travers la plupart des gastronomies mondiales, de l’Afrique à l’Amérique du Nord en passant, bien sûr, par l’Europe. Il est notamment très commun à l’est de notre continent, où le chou est un légume souvent consommé. Mais pour cet accord, nous nous intéresserons à ses versions françaises. Qu’il soit farci à la viande ou adapté aux envies des végétariens, il peut s’accommoder de plusieurs styles de vins.

Rouge croquant et chou farci à la viande

Pour réaliser de jolis choux farcis, on peut commencer par faire cuire quelques feuilles à la vapeur pour les agrémenter et les replier facilement. Pour le contenu, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. Les amateurs de viande aiment aussi le remplir de bœuf, de porc, de chair à saucisse ou encore de veau. On peut aussi y ajouter quelques lardons, et pour toujours plus de saveurs, des oignons, de l’ail et des herbes aromatiques.

Les légumes farcis sont des mets subtils qu’il ne faut pas brusquer. On se tourne donc vers des vins rouges de caractère, certes, mais assez ronds pour laisser le plat s’exprimer.
En Loire, un Saumur qui met à l’honneur le Cabernet Franc. Ces cuvées oscillent joliment entre notes de fruits rouges, de fleurs, d’épices et arômes caractéristiques de poivron. Elles trouvent leur équilibre entre moelleux et structure tannique.
Dans le Jura, un Arbois issu du Pinot Noir. Il est dominé par les petits fruits rouges au nez comme en bouche. On aime ses tanins fondus et ses saveurs presque acidulées.
Et, dans le Beaujolais, un Chiroubles à base de Gamay. La violette et la framboise laissent place à un palais tendre, entre finesse et persistance.

Blanc tonique et chou végétarien

L’intérêt de ce type de recette aux multiples facettes est sa capacité à se plier à tous les goûts. Ainsi, les férus de légumes pourront sublimer le chou avec une farandole de saveurs. Ils peuvent, par exemple, choisir de le farcir avec ses acolytes saisonniers : quelques carottes croquantes, des navets fondants, ou des poireaux. Et, pour relever le tout, un peu de vin blanc, une pointe de moutarde et une pincée de poivre.

Ici, place au vin blanc, et plus particulièrement à des appellations aux crus aromatiques qui apporteront une nouvelle dimension au mets, et sauront l’alléger par leur fraîcheur.
Vous pouvez opter pour un Pinot Blanc d'Alsace. Les agrumes se mêlent à l’abricot et aux fleurs blanches. Il offre une attaque vive, du corps et de la souplesse.
Autre option, un Côtes-du-Jura floral et typé. Ici, le Chardonnay se fait rond et surprenant, un festival pour les papilles.
Enfin, un Saint-Pouçain de Loire. Cette appellation méconnue délivre des nectars d’une grande fraîcheur avec un bouquet autour de l’acacia, du pamplemousse et de la pêche.

Publié , par Marie - Drink a beat