Que boire avec une tarte aux myrtilles ?

Que boire avec une tarte aux myrtilles ?

Après une longue randonnée ou dans le confort de votre foyer, pour le goûter ou clôturer un repas convivial, nous apprécions tous la tarte aux myrtilles. Ce dessert gourmand qui sent bon l’été est originaire des régions montagneuses. Car c’est ici que poussent les myrtilles, ces petites baies sucrées et acidulées à la fois. On en trouve donc aux quatre coins de la France.

Si les recettes varient selon les régions et les traditions familiales, les mêmes fondamentaux perdurent. Des fruits fondants, une pâte craquante et une crème onctueuse, souvent aux amandes. En somme, un fabuleux mélange de textures qui fait chavirer tous les becs sucrés. Mais savez-vous avec quel vin le mettre en valeur ?

L’accord classique : un vin blanc moelleux

Lorsque les fruits sont cuits, les sucres sont concentrés. Si un vin moelleux, donc, ferait joliment écho à cette douceur, il faut le choisir avec une belle pointe d’acidité pour ne pas trop tapisser le palais. En effet, attention à ne pas saturer vos papilles gustatives. Commençons par un accord local. La tarte aux myrtilles étant l’un des desserts phares des Vosges, on sélectionne un Alsace Gewurztraminer Vendanges Tardives. Il est issu de raisins sur-maturés, et donc plus riches en sucres. En plus de son harmonie et de sa générosité, il profite de la complexité aromatique qui a fait la réputation du cépage Gewurztraminer. Ses fruits exotiques et secs, ses notes d’abricots confits et d’épices, son intensité feront des merveilles ici.

On traverse ensuite l’hexagone pour se rendre en Loire et déguster un Coteaux du Layon. Le Chenin offre des fragrances de fleurs blanches, de poire et de pêche, ainsi que d’agrumes et de fruits exotiques. En bouche, on aime tout particulièrement sa minéralité qui apporte une certaine fraîcheur. Un subtil équilibre entre acidité et moelleux.

Lisez notre article Le Chenin de Loire

Vin doux naturel et bulles rosées pour les aventuriers

On continue dans la douceur, en l’associant cette fois avec une puissance plus prononcée. Nous partons dans le Languedoc-Roussillon, région viticole connue pour ses vins doux naturels dont la fermentation est stoppée par ajout d’alcool. Tentez avec cette tarte aux myrtilles un Rasteau rosé. La cerise et la mûre rencontrent les épices, les tanins sont soyeux et le palais suave.

Et pourquoi pas un accord de contraste avec un vin effervescent ?

Retour en Alsace avec un Crémant rosé. Ses senteurs de petits fruits rouges laissent place en quelques gorgées à la délicatesse, la vivacité et la légèreté. Enfin, rendez-vous dans une autre zone montagneuse avec un Crémant du Jura, rosé lui-aussi. Son fruité, sa fraîcheur aromatique et sa gourmandise ne vous laisseront pas indifférent(e)s.

Publié , par Marie - Drink a beat