Quels plats avec des vins puissants ?

Quels plats avec des vins puissants ?

Si le monde du vin est aussi passionnant, c’est parce qu’il existe une infinité de cuvées. Une incroyable diversité que l’on doit au travail des viticulteurs, au terroir, au style de vinification ou d’élevage… Ils peuvent délivrer des vins fruités ou charpentés, secs ou liquoreux. Nous nous intéressons aujourd’hui à des nectars réputés pour leur puissance et aux mets idéaux pour révéler toute leur complexité.

Les appellations incontournables

Surnommée la capitale des vins, Bordeaux propose une magnifique variété de crus. Elle est notamment connue pour ses cuvées structurées aux tanins présents, tout particulièrement dans le Médoc, région viticole qui fait la part belle au Cabernet Sauvignon. On pense ainsi à Saint-Estèphe et son bouquet de fruits mûrs dominé par le cassis. Il se mêle à la violette et aux épices. Au palais, on retrouve longueur, complexité et tanins fondus après quelques années. Sur les superbes croupes de graves de Margaux, la vivacité et l’harmonie sont de mise. La palette est vaste, entre cerise, groseille, cannelle et torréfaction. On adore leur ampleur et leur persistance. A Saint-Julien, la violette rencontre la myrtille, le cacao, le pruneau, et même la truffe pour les plus patients qui le laisseront un peu à la cave. Ils oscillent entre concentration, tanins fermes et sensation veloutée. A déguster avec du gibier à plumes comme le faisan ou le pigeon, ou bien un civet de lièvre.

Dans le Sud-Ouest, à côté de l’Adour, Madiran possède des arômes de fruits rouges et noirs, la framboise majoritairement, avec des touches de genièvre caractéristiques. Ses vins se font charnus, épicés, sensuels, et conservent une certaine fraîcheur. Ils ont besoin de vieillir un temps pour être savourés à leur juste valeur. Parfaits avec un cassoulet ou un magret de canard.

Direction ensuite en Vallée du Rhône, ses pentes escarpées et ses vignes en terrasses qui surplombent le fleuve. A Vacqueyras, le cassis et la cerise laissent place à des fruits cuits ou confits au fil des ans. Riches et fins avec une structure tannique qui offre un beau potentiel de garde. A Cornas, où la Syrah est reine, on perçoit des notes de mûre, poivre et truffe. Equilibre, subtilité et chaleur au rendez-vous. Quant à Côte Rôtie, on aime ses fruits noirs frais, ses épices douces, son soyeux et sa finesse. A servir avec des viandes rouges en sauce : daube de bœuf ou navarin d’agneau.

Les régions viticoles pleines de surprises

Si la Languedoc donne des vins fruités aux influences méditerranéennes, l’appellation Terrasses du Larzac et ses grandes falaises calcaires se singularise par sa puissance. Ses arômes d’épices, ses tanins et ses notes de garrigue telles que le laurier ou le thym font des merveilles aux côtés d’un carré d’agneau en croûte d’herbes ou d’un boudin noir aux pommes.

Enfin, la Bourgogne, plus réputée pour ses pinots noirs sur le fruit, possède pourtant une vaste gamme de cuvées. Tour des appellations qui se distinguent par leur charpente ;
-La suave Santenay impressionne par ses fragrances de myrtille, poivre, cannelle, violette, menthe, réglisse et champignon.
-Givry, épicée en bouche, laisse apparaître de la souplesse petit à petit. La violette se mêle à la fraise, la mûre et le clou de girofle.
-Et la charnue Pommard s’épanouit après 5 ans à travers des notes de groseille, de prune mûre, de cuir, de poivre et de chocolat. Sublimes avec un canard au poivre vert, œufs en meurette ou une entrecôte sauce vin rouge.

Découvrez une belle sélection de vins de caractère, à déguster avec nos suggestions d’accords. Bon appétit !

Publié , par Marie - Drink a beat
Mise à jour effectuée